Ghana Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Présumé coup d'Etat, une soldate accusée de séduire pour s'évader
 

Ghana : Présumé coup d'Etat, une soldate accusée de séduire pour s'évader

 
 
 
 3351 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 17 juillet 2021 - 13:58


L’accusée (ph)


Une nouvelle curieuse accusation a été portée contre une soldate, l’une des 10 accusés en jugement à Accra au Ghana dans l’affaire du présumé coup d'État. L'Armée a accusé la seule femme parmi les 10 accusés de chercher à séduire des gardes dans le but de s'échapper de sa détention.


Selon l’accusation, l’adjudante de classe 2 Esther Saan aurait fait des avances pour séduire un chauffeur de la police civile et un agent de l'Armée dans sa tentative d'évasion.


La nouvelle accusation a été portée à la connaissance d'un panel de trois membres de la Haute Cour d'Accra lors d'un contre-interrogatoire du deuxième témoin à charge, le Général de division Nicholas Peter Andoh, le chef du renseignement des Forces Armées Ghanéennes (GAF), par les avocats de la défense.


 

Dans l’affaire, il est révélé que l’adjudante a fait semblant d'être malade lorsqu'elle était en détention et a voulu à être admise à l'hôpital militaire 37 à Accra mais une mesure de sécurité a été prise contre elle à cet effet.


Dans sa déclaration, le témoin a déclaré devant la Cour avoir reçu une plainte le vendredi 9 juillet dernier car l’accusée qui est surnommée Mama Gee « a tenté d'échapper à la garde à vue et a essayé tous les moyens, y compris la tentative de séduire un chauffeur civil qui travaille avec le bataillon de transport mécanique ».

Le témoin a ajouté que l’accusée « a feint d'être malade lorsqu'elle était au poste de garde du Régiment des transmissions cherchant à être admise à l’hôpital militaire 37. Nous avons demandé qu'elle soit menottée à l'hôpital car nous savions qu'elle planifiait des tentatives pour s'enfuir ».


Réaction de l’accusée


En mettant en doute cette accusation, Lamtiig Apanga, l’avocat de l’accusée, a estimé après la narration complète des faits que le poste de garde est l'un des endroits sécurisés où un suspect est enfermé, mais il ne comprenait pas comment un employé civil peut accéder au lieu à 23 heures. L’avocat Lamtiig a contesté l’accusation et a avancé que le seul moyen pour le chauffeur de succomber aux charmes de sa cliente est l’accès aux cellules.


 

Rappelons que dans l’affaire du procès du présumé coup d’Etat en cours, les 10 accusés parmi lesquels figurent Esther Saan, le Commissaire adjoint de police Dr Benjamin Agordzo, le Colonel Samuel Kodzo Gameli, Dr Frederick Mac-Palm et Donya Kafui ont tous plaidé non coupable aux accusations de complot en vue de commettre un crime, une haute trahison et une complicité.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Présumé coup d'Etat, une soldate accusée de séduire pour s'évader
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement