Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Indépendance du Pays, Bédié rappelle que c'est la fin d'un cycle générationnel de 60 ans et marque sa volonté à œuvrer pour la réconciliation
 

Côte d'Ivoire : Indépendance du Pays, Bédié rappelle que c'est la fin d'un cycle générationnel de 60 ans et marque sa volonté à œuvrer pour la réconciliation

 
 
 
 12940 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 07 août 2021 - 09:54

le président du Pdci à Bédiékro, son campement


Le président du parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) Henri Konan Bédié n'est pas resté en marge de la célébration du 61e anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.


Le natif de Daoukro dans une déclaration parvenue à KOACI a rappelé ce soixante-unième anniversaire marque le premier anniversaire du deuxième cycle générationnel de 60 ans.


Pour Bédié, les trente premières années ont été des années glorieuses, avec une croissance spectaculaire de l’agriculture, de l’industrie, de l’économie, des infrastructures économiques et sociales.


"Nous avons réalisé sous la houlette du Père de la Nation, Feu le Président Félix HOUPHOUET BOIGNY, de prodigieux progrès en transformant dans l’Union, la Discipline et le Travail, la terre de nos ancêtres pour en faire un modèle de développement dans toute l’Afrique. Nous avons construit une Côte d’Ivoire fraternelle et solidaire, compétitive mondialement sur le plan de l’Agriculture, leader de l’Afrique de l’Ouest avec plus de 40 % de l’économie de l’UEMOA.", indique-t-il.


 

Le président du Pdci rappelle par contre que les trente dernières années ont été malheureusement marquées par les souffrances et les douleurs profondes pour les jeunes, les femmes, les travailleurs, les familles dans les villes et dans les campagnes les plus reculées.


Il en veut pour preuve les coups d’État, tentatives de coups d’État avec leurs tristes lots de morts et de blessés marqués à vie ; la destruction des biens privés, publics et des familles, l’organisation d’élections sanglantes et mortelles ; l niveau de pauvreté encore élevé des populations rurales ; le taux de chômage inquiétant de notre jeunesse ; le déséquilibre dans la répartition des richesses de la Nation entre les différentes couches de populations et les régions ; le faible niveau de développement humain avec une inquiétude particulière pour notre système éducatif et hospitalier qui se dégradent; et la destruction galopante de notre éco- système avec un développement de l’orpaillage clandestin.


Bédié a invité les Ivoiriens à la responsabilité afin de préparer un héritage solide pour les générations futures. Cet héritage, dira-t-il sera celui d’une Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère ; il sera celui d’une Côte d’Ivoire plus démocratique où les valeurs d’Union, de Discipline et de Travail reprennent toutes leurs places.


Enfin, le président du Pdci dit s'être engagé à la reconstruction du Pays, dans le dialogue avec ses jeunes frères, les Présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo avec l’implication de tous les fils et les filles de la Côte d'Ivoire.


 

"Vous pouvez compter sur ma ferme volonté à préparer dans la fraternité et l’expression de toutes nos diversités ethniques, politiques et religieuses l’héritage de bonheur pour les Générations de demain. Les générations futures nous seront reconnaissantes pour notre engagement en faveur de la paix par un dialogue inclusif.", a conclu Bédié.


Jean Chrésus, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Indépendance du Pays, Bédié rappelle que c'est la fin d'un cycle générationnel de 60 ans et marque sa volonté à œuvrer pour la réconciliation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Tout ça est bien dit si on avait en face des hommes sincères, du coup je m’indigne que ce discours soit trop conciliateur mon vieux. En effet, nous avons en face un ouatara qui a pris en otage la Côte d’Ivoire avec les réseaux mafieux français dirigé par Bolloré qui pillent allègrement la Côte d’Ivoire. De ce fait, ouatara et ses alliés pensent qu’une seule chose: le retour au parti unique Rhdp dont lui seul se fait le champion et maître absolu. Tous les autres devraient se murer dans un silence ainsi a t-on la paix et lui cumulera sans broncher les mandats sur mandats présidentiels jusqu’à sa mort et nos ressources aux mains de ses alliés français. Moi je pense que présenter le visage de la Côte d’Ivoire aujourd’hui sans faire cas de cette image est tricher la jeunesse. Nous devrions informer la jeunesse à une prise de conscience collective, à un éveil de masse comme au Mali aujourd’hui la jeunesse qui crie toutes les méchancetés de la France.....Aujourd’hui le jeune burkinabé peux croire que le temps de Blaise compaore était meilleur alors que c’était un régime avilissant et criminel; nous devons informer la jeunesse sur la paix de cimetière qu’on nous impose contre le vol et le pillage de nos ressources par la France. Nous voyons le seul discours qui tient la roue chez ouatara et son petit frère est celui de la sécurité, de la paix retrouvée comme si après eux c’est le déluge; le pays est en paix et toutes les institutions marchent alors qu’en réalité c’est une jungle où tu dois être Rhdp pour manger. La jeunesse ivoirienne doit s’organiser pour parachever la révolution malienne, parce que Abidjan est la la capitale de la France-Afrique; si Abidjan s’émancipe et sort du joung imperio neo- coloniste toute l’Afrique de l’Ouest serait alors libre; et ceci ne peut se faire que par la jeunesse qui a besoin d’informations. Ce discours est donc clair mais il est trop conciliant avec les preneurs d’otages du pouvoir d’Abidjan, il n’incite pas la jeunesse à l’action ni même à une quelconque prise de conscience du danger que le représente le régime nauséabond de ouatara.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement