Afrique du Sud Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Afrique du Sud : L'opposition en colère après la libération conditionnelle de Zuma
 

Afrique du Sud : L'opposition en colère après la libération conditionnelle de Zuma

 
 
 
 1667 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 septembre 2021 - 18:06

Jacob Zuma


L'ex-Président sud africain Jacob Zuma dont l'incarcération a déclenché des émeutes qui ont fait des dizaines de morts en juillet dernier bénéficie désormais d'une liberté conditionnelle.


Les autorités pénitentiaires sud-africaines ont accepté, dimanche, la mise en liberté conditionnelle de Jacob Zuma pour motif médical. Condamné à 15 mois de prison pour outrage à la justice, l'ex-président est hospitalisé depuis un mois.


Seulement cette faveur accordée à l'ex-président sud-africain , à quelques jours de la reprise de son procès pour corruption et à la suite d'un congrès de l'ANC , a provoqué lundi la colère de l'opposition et groupes de pression qui dénoncent une décision politique.


 

"Cette décision est politique, pas médicale", a déclaré John Steenhuisen, un dirigeant du premier parti d'opposition, 

l'Alliance démocratique (DA).


Les partis et groupes d'opposition réclament que les autorités dévoilent publiquement les étapes du processus 

 qui ont abouti à cette libération conditionnelle.


M. Zuma, 79 ans, incarcéré depuis le 8 juillet pour outrage à la justice, est hospitalisé depuis un mois pour des raisons qui n'ont pas été dévoilées, hors de la prison où il avait commencé à purger une peine de 15 mois ferme.


Il a été condamné pour avoir à maintes reprises refusé de se présenter devant une commission chargée d'enquêter sur la corruption généralisée pendant ses années de gouvernance.


Mzwanele Manyi, porte-parole de l'ancien chef de l'État, a affirmé que son emprisonnement "inconstitutionnel" a aggravé son état de santé.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Afrique du Sud : L'opposition en colère après la libération conditionnelle de Zuma
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement