Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Songon-Dagbé, après l'agression à la machette de cinq personnes dont un membre de la chefferie à Bebiya par des parvenus, les populations en colère
 

Côte d'Ivoire : Songon-Dagbé, après l'agression à la machette de cinq personnes dont un membre de la chefferie à Bebiya par des parvenus, les populations en colère

 
 
 
 4668 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 08 septembre 2021 - 17:50

des personnes agressées à Songon-Dagbé (Ph KOACI)


Les populations du village de Songon-Dagbé, sont en colère depuis quelques jours.


Du moins, c'est ce qu'apprend KOACI de sources proches dudit village. Et pour cause, cinq personnes dont un membre de la chefferie montante ont fait l'objet, le lundi 6 septembre dernier, d'agression à la machette par une foultitude de jeunes dont le nombre serait estimé à une cinquantaine.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Ces faits, pour lesquels la gendarmerie de Songon a été alertée, ont pour origine, poursuit la source, une parcelle de terre estimée à 200 hectares, appartenant au village de Songon-Dagbé et sur laquelle des opérateurs tenteraient de travailler en dépit de la décision d'interdiction de toute activité sur ledit site prononcée par le sous-préfet.


 

"Nous avons une plantation à Babiya de plus de 200 hectares. Et depuis un temps, il y a des entrepreneurs qui sont partis travailler là-bas. On les a surpris et leurs avons dit que cette zone est une zone à palabre et que le sous-prefet a décidé de régler le problème. Ainsi, il a demandé que personne ne vienne sur le site. Donc nous nous ne mettons pas les pieds sur le site. Aussi, nous avons des jeunes qui ont des plantations sur le site. Et quand il y a des mouvements qui s'y déroulent, ils nous le signalent.


Les gens ont envoyé une machine de type Caterpillar qui a détruit plus de 500 pieds d'hévéa. Et nous avons saisi un huissier pour faire le constat et nous avons ces documents. Et comme le Sous-préfet est en congé nous attendons son retour pour les lui remettre. Alors un de nos jeunes qui a sa plantation sur le site y est allé comme d'habitude, mais a eu le malheur d'être battu à sang par plusieurs autres jeunes et s'est retrouvé dans un état critique.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Et c'est un autre jeune du village qui lui a aussi son champ de manioc sur la même parcelle qui a alerté le village, dont des membres de la chefferie et d'autres personnes se sont aussitôt rendus sur les lieux. Ces derniers également ont été tailladés à la machette et ont été transportés en urgence à l'hôpital où ils bénéficient de soins intensifs.", a rapporté M.Sagou, membre de la chefferie montante.


Cette situation, et pour laquelle des soupçons pèsent, sans précision véritable, sur des personnes originaires du village de Songon-Agban qui tireraient les ficelles avec pour exécutants des voyous en provenance de Yopougon Port-bouet 2, les populations de Songon-Dagbé disent-elles ne pas parvenir toujours à la comprendre.


 

Dans la foulée, les habitants du village de Songon-Dagbé qui s'offusquent que certains de leurs frères en viennent à vouloir tirer les ficelles de la division et des querelles, ont-elles appellé les autorités locales ainsi que celles gouvernementales à une intervention imminente sur cette affaire.


Du reste, cette situation déjà sur la table du sous-préfet de Songon, les espoirs des Atchan de ce village de la commune de Songon restent tournés vers le premier responsable administratif de la localité pour trouver définitivement une solution à ce problème, dont à SongonDagbé, l'on estime que des querelles sur la parcelle de 200 hectares de Bebiya, n'a aucunement sa raison d'être.


Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Songon-Dagbé, après l'agression à la machette de cinq personnes dont un membre de la chefferie à Bebiya par des parvenus, les populations en colère
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter