Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après Cocody, Dimbokro au secours des artistes, le vrai sens de la signature des conventions de partenariats entre les collectivités et le Burida
 

Côte d'Ivoire : Après Cocody, Dimbokro au secours des artistes, le vrai sens de la signature des conventions de partenariats entre les collectivités et le Burida

 
 
 
 1960 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 16 septembre 2021 - 12:03

Le Maire Bilé Diéméléou et le DG du Burida Ouattara Karim mercredi à Abidjan (Ph KOACI) 


Après la Mairie de Cocody en juin dernier, c’était au tour de la ville de Dimbokro faisant d’elle pour l’occasion, la première collectivité de l’intérieur du pays, a signé le mercredi 15 septembre 2021, a signé, une convention de partenariat avec le Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (Burida).


La cérémonie de signature a eu lieu à la maison des artistes à Cocody-Abidjan, en présences de Ouattara Karim, Directeur général du Burida, et du Maire de Dimbokro, Bilé Diéméléou Amon Gabriel.


Selon le premier responsable de la structure des artistes de Côte d’Ivoire, c’est une convention inédite qui permettra au Burida de collecter d’avantage sur le périmètre communal de Dimbokro et d’expliquer.


« C’est inédit parce que cela concerne également des produits qui jusqu’à présent n’étaient pas collectés. Il s’agit des mariages, des baptêmes, des anniversaires, des festivités qui auront lieu sur le périmètre communal. Il s’agit également de tout ce qui se fera comme publicités de la part des grandes sociétés qui animent véritablement la ville, en utilisant les œuvres de l’esprit et n’arrivent pas à s’acquitter les droits des artistes pour leur permettre de vivre dans la décence et connaitre aussi le bonheur comme tous les citoyens... », a-t-il expliqué.


 

Poursuivant, Monsieur Ouattara a fait savoir que, avant cette action, l’assiette au niveau de Dimbokro, était à moins de 20 établissements, mais aujourd’hui, elle est  à près de 300 établissements. Ensuite, il a relevé le processus de recouvrement dans la région du N’Zi.


« Toutes les animations qui se feront de manières temporaires et autres seront connues, puisqu’on a besoin d’une autorisation de la mairie avant toutes manifestations, cela permettra au Burida de collecter (...) Sur le terrain le Maire mettra à notre disposition des agents et certainement un bureau et un secrétariat. Nous allons lui fournir les documents de collectes. En ce qui concerne les mariages à l’intérieur du pays, c’est 20.000 FCFA. La mairie collectera et régulièrement elle nous fera le point et nous ferons les ristournes liées à sa prestation », a-t-il poursuivi, tout en rappelant que, les artistes en Côte d’Ivoire n’arrivent pas à rentrer totalement dans leurs droits.


« Finalement les droits se limitent à leur présence sur scène, aux différents cachets, si bien que quand il est malade, il n’y a pas un autre recours pour l’aider. Alors qu’il y a des droits qui sont liés à l’exploitation publique de leurs œuvres (...) », a soutenu Ouattara Karim.


Quant au Maire de Dimbokro , il s’est réjoui de ce partenariat qu’il considère comme gagnant pour les deux parties et dont les retombées seront bénéfiques pour les populations de sa circonscription.


 

« C’est un partenariat gagnant -gagnant. Nous notons que dans ce partenariat, tout le monde va gagner. Nous allons faire la collecte pour le Burida, et il y a une ristourne qui nous sera faite par la suite. Cette ristourne nous permettra de nous occuper de notre ville, des populations. C’est donc tous les résidents qui vont profiter de cette ristourne voilà pourquoi nous n’avons pas hésité à être parmi les premiers à bondir sur ce projet », a dit, Bilé Diéméléou Amon Gabriel.


Après les Mairies de Cocody et Dimbokro, le Burida annonce la signature des conventions de partenariats dans les prochains jours avec les communes de Bouaflé, Agboville, Aboisso, Koumassi, Port Bouët, Yopougon, avant de couvrir tout le territoire national.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après Cocody, Dimbokro au secours des artistes, le vrai sens de la signature des conventions de partenariats entre les collectivités et le Burida
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement