Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Entreprises de sécurité, sur 1400 qui fonctionnent seulement 169 sont en règle et paient leurs impôts, selon le Général Vagondo
 

Côte d'Ivoire : Entreprises de sécurité, sur 1400 qui fonctionnent seulement 169 sont en règle et paient leurs impôts, selon le Général Vagondo

 
 
 
 4865 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 30 octobre 2021 - 08:20


La Côte d'Ivoire compte 1400 entreprises de sécurité qui fonctionnent, malheureusement près de 1000 ne sont pas en règle. Le Général Diomandé Vagondo, ministre de l'Intérieur et de la sécurité a déploré cette situation au cours d'un panel à l'occasion de la 9e édition de la CGECI Academy.


Pour justifier cette situation, il a déclaré que « le processus pour être en règle est long et il faut s'assurer que ce sont des personnes de bonnes moralités qui sont derrière ces entreprises ».


Selon lui, une fois que les gens déposent leurs premiers documents, on leur donne un récépissé de dépôt de demande d'agrément, ils pensent que c'est ce document qui leur permet d'exercer.


 

« Ceux-là, ils exercent au détriment de tous ceux qui ont fait le parcours de combattant. Vraiment, je vais vous le dire c'est difficile, honnêtement, il y a beaucoup de choses à faire. Il y a quatre grandes étapes, mais tous ceux qui ont eu le courage de terminer ces étapes, ont eu leurs agréments », a précisé, le Général.


Il a mentionné qu'aujourd'hui, sur l'ensemble de ces sociétés de sécurité, «si on a procédé à un contrôle, nous avons 169 qui sont absolument en règles qui paient leurs impôts et les autres ne le sont pas ».


« Quand on va se mettre à traquer ces entreprises, on va mettre plusieurs citoyens dans la rue, parce que ces entreprises seront fermées. Donc nous sommes en train de voir, dans quelle mesure, on peut procéder à la régularisation de ces entreprises qui nous rendent service. Parce que ce sont des secteurs pourvoyeurs d'emplois. Et donc tout d'un coup, on ne peut pas se lever, fermer tout ça et mettre des familles au chômage », a avoué, le ministre de l'Intérieur et de la sécurité.

Le Général Vagondo a rassuré qu'il est en permanence en contact avec les entreprises de sécurité et il est absolument ouvert pour toute initiative qui pourra leur permettre d'exercer dans les conditions sécuritaires optimales.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Entreprises de sécurité, sur 1400 qui fonctionnent seulement 169 sont en règle et paient leurs impôts, selon le Général Vagondo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Forotoba
Mr.le Ministre fermez toutes les entreprises fautives . celles qui sont en règle embaucheront plus d'agents
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Tu vis oú ?? >> Dans une telle condition, comme le ministre l'a dit, celles qui ne sont pas en REGLE, on doit leur donner le temps pour le faire et NON les fermer
 
 il y a 9 mois
SRIKABLA
Une structure active doit pouvoir payer ses impots........ Si la personne ou la société que tu assures la sécurité ne te paie pas, tu vas te plaindre, pourquoi alors tu ne verses pas pas ce que tu dois á l'Etat ???>> . Ces patrons de ces entreprises de sécurité vivent comme des barons, mais la plupart d'entre eux refusent de verser 5 frs á l'Etat.....
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter