Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Indexées par les taxis compteurs, les VTC se défendent en brandissant  le vide juridique, ce qui est prévu par le Ministère des transports
 

Côte d'Ivoire : Indexées par les taxis compteurs, les VTC se défendent en brandissant le vide juridique, ce qui est prévu par le Ministère des transports

 
 
 
 6609 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 novembre 2021 - 08:13

Le secteur du transport routier a secoué la semaine dernière par une grève des taxis-compteurs dans le District d’Abidjan.


Les conducteurs ont observé un arrêt de travail de plusieurs jours afin de dénoncer ce qu’ils qualifient de « Concurrence déloyale » dont ils se disent victimes, et qui profiteraient  aux  voitures de transport avec chauffeur (VTC) proposées par les applications, Uber et Yango.


Les responsables des VTC réfutent cette accusation et brandissent le vide juridique concernant leur secteur d’activité depuis 2018, l’année de la mise en circulation de leurs véhicules.


Lors d’une réunion le lundi 08 novembre 2021, à son cabinet au Plateau , le Ministre des Transports, Amadou Koné, a annoncé l’installation d’un cadre de travail permanent.


 

Il s’agit d’une plateforme d’échanges qui réunit tous les acteurs impliqués dans l’activité de transport routier, notamment les administrations du transport et celles en dehors du département des transports, les syndicats, les associations et la faitière des transporteurs. Selon le Ministre Amadou Koné, cette plateforme servira de creuset à une réflexion profonde sur l’avenir des taxis compteurs, une identité ivoirienne à préserver, explique-t-on.


« Il faut permettre à ceux qui ont investi dans le taxi compteur de tirer le maximum de profit de leur activité. Aussi, il faut permettre à nos compatriotes de circuler dans de bonnes conditions », a-t-il fait remarquer. 


Poursuivant, il a souhaité un projet de texte dans un délai de deux semaines afin de le soumettre en conseil des ministres pour adoption. Ceci, pour combler le vide juridique en la matière qui profiterait à des entreprises. Le ministre Amadou Koné a, en outre, exhorté à une analyse des conditions d’exercice du transport urbain notamment à Abidjan, à un examen de toutes les taxes et charges des chauffeurs de taxis compteurs et à une anticipation sur la question de la compétitivité. 


Selon les informations en notre possession, les voitures de transport avec chauffeur (VTC) pourraient être soumises aux conditions suivantes : Un registre des transporteurs 25 100 FCFA ; Une assurance tous risques de 40.000 FCFA ; Une autorisation d’exercer l’activité de transport 30 100 F ; Une carte de transport ou la carte de stationnement qui s’obtient entre 17 500 FCFA et 18 000 FCFA.


Ces structures devront également payer les impôts (patente) 135 480 F, faire les visites techniques des véhicules chaque 6 mois, s’acquitter de la vignette à 30 000 FCFA pour les voitures de 8 à 10 chevaux, etc.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Trafic de drogue, le pays doit il être plus vigilant sur les profils des étrangers qui s'installent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Bouaké 2023, Béma Fofana peut il rivaliser avec Amadou Koné...
 
1343
Oui
92%  
 
1
Non
0%  
 
116
Sans avis
8%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Indexées par les taxis compteurs, les VTC se défendent en brandissant le vide juridique, ce qui est prévu par le Ministère des transports
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter