Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Libération des militaires de la crise postélectorale, le porte-parole du Gouvernement répond sèchement à Gbagbo
 

Côte d'Ivoire : Libération des militaires de la crise postélectorale, le porte-parole du Gouvernement répond sèchement à Gbagbo

 
 
 
 8805 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 01 décembre 2021 - 17:22

Amadou Coulibaly




Décidément, à chaque sortie publique de Laurent Gbagbo sur la question de la libération des militaires détenus dans le cadre de la crise

postélectorale, le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibay se croit toujours obligé de répondre aux propos tenus par l’ancien chef de l’Etat de Côte d’Ivoire.


Aujourd’hui encore il a jeté son dévolu sur le Président du Parti des peuples africains de Côte d’Ivoire (PPACI), parce qu’il a demandé la libération des militaires de la crise postélectorale encore en prison.


Le ministre de la Communication des médias et de la francophonie n’a pas été du tout tendre avec le prédécesseur de Alassane Ouattara. Il a au passage demandé à l’ancien pensionnaire de la Haye que « si tant il est que ces nuits sont troublées, il peut faciliter le travail de la justice en se rendant lui-même à la justice en avouant en reconnaissant sa responsabilité ».


Amadou Coulibaly a également soutenu que les militaires concernés « sont poursuivis pour des crimes de sang, assassinat, meurtre, enlèvement tortures, soustraction de cadavres ».


Il demande à Laurent Gbagbo d’avoir « un comportement de Woody, car ce n’est pas bien de vouloir exploiter l’émotion et je dirais même la naïveté de ses partisans pour blanchir sa conscience, c’est malheureusement malsain. Mais il ne peut pas continuer à utiliser la naïveté de ses partisans parce qu’il a un problème de conscience ».


 

Le porte-parole du Gouvernement estime enfin que si le Président du PAACI « sent qu’il a une quelconque responsabilité qu’il facilite le travail de la justice en allant lui-même se rendre à la justice ».


Il faut noter enfin que cette sortie de Laurent Gbagbo, n’est pas la première du genre. Lors de sa rencontre avec le chef de l’Etat au palais présidentiel, il avait fait ce plaidoyer auprès de son successeur, Alassane Ouattara.


« En ce qui concerne, l’interrogation de monsieur Laurent Gbagbo. Je voudrais m’interroger de la récurrence de cette interrogation. J’ai ici déjà eu à répondre à cette question en rappelant que les faits pour lesquels, Monsieur Gbagbo a été poursuivis devant la Cour pénale internationale (CPI) sont totalement différents de ceux pour lesquels, il a été poursuivi et condamné en Côte d’Ivoire.


En ce qui concerne les militaires, il faut rappeler que ces militaires sont poursuivis pour des crimes de sang, assassinat, meurtre, enlèvement tortures, soustraction de cadavres. Au cours de la folie meurtrière que notre pays a connue pendant la crise postélectorale, beaucoup d’horreurs ont été commises et par respect pour la famille de M. Yves Lambelin et de ses collaborateurs et de même par respect pour la famille du Directeur général de Novotel, Stéphane Frantz Di Rippel, je ne vais pas revenir sur les horreurs que ces personnes ont subies. C’étaient des crimes de sang assez grave. Maintenant je m’étonne de la récurrence de cette interrogation ; mais ce que je veux dire, c’est qu’en matière pénale, monsieur Gbagbo doit le savoir, lui qui a une batterie d’avocats internationaux avec lui, il doit savoir qu’en matière pénale, la responsabilité est pénale.


Ces individus sont poursuivis pour des crimes qu’ils ont commis eux-mêmes. Maintenant Gbagbo doit savoir également qu’en matière pénale, l’aveu est la reine des preuves. Est-ce que la récurrence de cette interrogation est une forme d’aveu ? Monsieur Gbagbo est-il en train de nous dire que c’est lui qui a donné des instructions.


 

Si tel est le cas cela pourrait intéresser la justice. Parce qu’il ouvre la voie à une autre procédure à partir du moment où l’aveu est la reine des preuves. Ceci étant, si tant il est que ces nuits sont troublées, il peut faciliter le travail de la justice en se rendant lui-même à la justice en avouant en reconnaissant sa responsabilité.


Ça serait un comportement de Woody, ce n’est pas bien de vouloir exploiter l’émotion et je dirais même la naïveté de ses partisans pour blanchir sa conscience, c’est malheureusement malsain. Les faits sont là, ils sont poursuivis pour des crimes de sang. S’il sent qu’il a une quelconque responsabilité qu’il facilite le travail de la justice en allant lui-même se rendre à la justice. Mais il ne peut pas continuer à utiliser la naïveté de ses partisans parce qu’il a un problème de conscience ».



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Libération des militaires de la crise postélectorale, le porte-parole du Gouvernement répond sèchement à Gbagbo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
ROKY
Au constat, ce porte-parole manque de maturité. Ado doit faire attention.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Que faut-il répondre à cet individu dont l'âge mental est proche d'un gamin de 2 ans ???
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
L'excès de zèle d'un clown immature.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Ignoriez- vous encore les parrains de Issiaka Diaby et les propriétaires des gbakas verts tapis dans l'ombre ? Suivez mon regard. Des clowns parachutés à la tête de notre pays par la force des armes et qui ne manquent aucune occasion pour humilier d'avantage la côte d'ivoire. Nous disons merci à soro kigbafori. Tampiri
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Pour de l'argent certaines personnes sont prête à tout.montrez lui les victimes du Rwanda,sierra Leone, Liberia,Centrafrique,.... Comment on fait pour nommér de telle personnes a des poste de responsabilité aussi élève?supposons que en 2020 le PDCI avait appeler ses militants a sortir et affronter les militants et le gouvernement même au risque de leurs vie!que serait elle passée monsieur le ministre? Ou que Laurent avait exigé la libération de ses prisonniers avant de rencontrer le président?reconnaît au moins que sa rencontre avec le président a légitime un petit peu le pouvoir contesté après les élections de 2020
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KôrôBob
Moi, je trouve ses arguments logiques et percutants. En effet, en matière pénale, la responsabilité est individuelle. Donc si Gbagbo avoue que c'est lui-même qui a ordonné les meurtres alors les exécutants pourrai voir leurs peines allégées et Gbagbo poursuivi.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
balance 24
Bien dit Mr le porte parole. Je retrouve feu Amadou Gon le lion. ces gens là, il faut être directe avec eux par moment .
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
original 225
Ouiiiii monsieur le ministre, c'est très bien dit, nous sommes parfaitement d'accord avec vous. A un donné il faut mettre les points sur les i, mais c'est malheureux parce qu'il n'a pas le courage d'un Woody.......il n'a pas les couilles pour assumer, mais les couilles pour faire autres choses aah dans sa il est très fort. Je n'ai pas dis non de quelqu'un ooh..je passais.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter