Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Violences en ligne contre les femmes engagées en politique, voici les 4  grosses victimes
 

Côte d'Ivoire : Violences en ligne contre les femmes engagées en politique, voici les 4 grosses victimes

 
 
 
 3793 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 décembre 2021 - 18:04

M. Yannick Anaky et sa collaboratrice de l'OIDH devant la presse ce lundi à Cocody (Ph KOACI)



L'Observatoire ivoirien des droits de l'homme ( OIDH ) a dévoilé son rapport sur les cas de violences en ligne à l'égard des femmes engagées en politique.


C'était ce lundi 06 décembre 2021 lors d'une conférence de presse animée par M. Yannick Anaky Coordonnateur de la deuxième phase du Projet monitoring de la désinformation en ligne, comme sur place constaté par KOACI.


La conférence de presse s'inscrit dans le cadre de l'exécution de la deuxième phase du Projet de monitoring de la désinformation en ligne en Côte d'Ivoire. Cette initiative vise après le processus électoral à atténuer l'impact des fausses informations sur le processus politique et rapporter les cas de violences en ligne contre les femmes engagées en politique et à présenter les résultats des observations qui ont été faites sur les réseaux sociaux de la période d'août à novembre 2021.


 

Selon le conférencier cette deuxième phase du Projet relative aux violences en ligne faites à l'égard des femmes politiques, après une observation faite sur 158 cas issus de 51 plateformes, les informations recueillies "tendent à réaffirmer la constance des clichés portés à l'égard des femmes engagées en politique".


"En moyenne sept femmes politiques sont invectivées chaque mois dont quatre subissent le plus grand nombre d'attaques en ligne. Il s'agit de Mesdames Simone Gbagbo, Odette Lorougnon, Thessa Kouamé et Kandia Camara qui représentent 76,35% des cas d'invectives répertoriés au cours de cette période", souligne le rapport de l'OIDH.


Aussi l'OIDH a-t-elle fait des recommandations dans le but d'atténuer les impacts de la désinformation et des violences en ligne au cours des processus politiques et électoraux à venir. L'Observatoire recommande à l'endroit du Gouvernement le maintien du dialogue politique avec l'ensemble des parties prenantes au processus électoral afin de lever les écueils et défis liés à ce processus, garantir un accès équitable des médias publics à l'ensemble des sensibilités politiques du pays.


 

Concernant les acteurs politiques l'OIDH recommande de sensibiliser et former leurs militants et abonnés sur les bonnes pratiques démocratiques. Aux acteurs de la société civile il est demandé de promouvoir l'éducation aux médias et à l'information.



Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Violences en ligne contre les femmes engagées en politique, voici les 4 grosses victimes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Vous ne savez pas où se trouve la poubelle( bureau ) du poltron adou cocotayé? Bande de guignols.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter