Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Parlement, exigences pour la réouverture des frontières terrestres et réduction des frais de test PCR
 

Ghana : Parlement, exigences pour la réouverture des frontières terrestres et réduction des frais de test PCR

 
 
 
 3650 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 16 mars 2022 - 11:17

Poste frontière à Aflao (ph)


Les députés de la minorité parlementaires NDC au Ghana ont demandé au Président Nana Akufo-Addo de rouvrir avec effet immédiat les frontières terrestres du pays d’avec ses voisins.


La requête des députés de la minorité a été formulée par le président du groupe parlementaire, Haruna Iddrisu, à l’attention des medias à Accra le 15 mars 2022 avec la raison que la réouverture des frontières va favoriser la libre circulation des personnes et des biens, mais aussi permettre aux populations des villes frontalières à pouvoir relancer leurs activités économiques.


En insistant sur la demande de réouverture des frontières terrestres fermées depuis le mois de mars 2020, le député Iddrisu a fait valoir que le gouvernement n'a aucune raison de maintenir les frontières fermées.


Requête et plaidoyer


Sur le contenu de la requête envoyée aux autorités ghanéennes, le président du groupe minoritaire au parement a déclaré que « notre appel au Président Akufo-Addo, soutenu par son ministre de la Santé et son ministre de l'Intérieur, à prendre des mesures pratiques urgentes pour rouvrir les frontières terrestres du Ghana, afin de permettre la libre circulation des personnes et des biens »


 

En motivant sa requête, le président du groupe minoritaire NDC a plaidé que si le pays n’est pas encore à bout de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 « nous voulons voir un retour à la normale avec la circulation des personnes et biens et des services vers nos frontières. Par conséquent, quelles que soient les mesures proactives qui doivent être prises, rien ne peut justifier la poursuite de la fermeture des frontières terrestres du Ghana ». Le Président Akufo-Addo qui est par ailleurs le Président en exercice de la CEDEAO est prié de faire le nécessaire pour rouvrir les frontières.


La minorité parlementaire a insisté sur le fait que la fermeture continue des frontières terrestres du pays contrevient aux protocoles et résolutions de la CEDEAO.


Appel à réduire les frais de test PCR


Tout en demandant aux autorités de procéder à la réouverture des frontières terrestres du pays, le député Iddrisu a prié le gouvernement ghanéen de réduire immédiatement les frais du test PCR pour la Covid-19 à l'aéroport international Kotoka à Accra, car le coût en en vigueur ressemble à une arnaque.


Il a justifié sa demande par le fait que l’administration des vaccins, dans plusieurs pays a influé sur le coût du test PCR, n’est pas plus de 50 dollars. Partant de cette donne, Haruna Iddrisu a demandé une réduction des frais de test PCR de 100 dollars pour les étrangers et l'annulation des 50 dollars pour les Ghanéens.



 

Haruna Iddrisu, le président du groupe minoritaire NDC

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Les frontières terrestres du Ghana ont été fermées en 2020 dans le cadre des mesures visant à empêcher la propagation de la pandémie de la Covid-19 dans le pays. Certaines mesures restrictives qui avaient été imposées, entre autres l’interdiction à participer à des événements publics ont été allégées sauf la réouverture des frontières.


Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Parlement, exigences pour la réouverture des frontières terrestres et réduction des frais de test PCR
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter