Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Cherté de la vie, le Mouvement action pour la lutte contre la vie chère lance le mot d'ordre de ville morte le 15 avril prochain
 

Côte d'Ivoire : Cherté de la vie, le Mouvement action pour la lutte contre la vie chère lance le mot d'ordre de ville morte le 15 avril prochain

 
 
 
 3074 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 avril 2022 - 16:53

Prétextant de ce que les mesures prises contre la vie chère par le gouvernement sont « inopérantes » et que les prix ne sont pas respectés sur le terrain, une situation qui a pour conséquence d'accentuer la souffrance des Ivoiriens face à la flambée des prix, le Comité action citoyenne pour la lutte contre la vie chère appelle les populations observer son mot d'ordre de ville morte le 15 avril prochain. 


« Les mesures prises le 9 mars par le gouvernement ne répondent pas aux attentes des Ivoiriens. Ils veulent des mesures qui se ressentent dans le panier de la ménagère », a souligné Pulchérie Gbalet. 


 C'est pour protester contre cette situation qu'elle juge intenable que le Comité action citoyenne de lutte contre la vie chère, dont elle est la porte-parole, a appelé les populations à observer le mot d'ordre de ville morte le vendredi 15 avril 2022 sur l'ensemble du territoire national.


C'était à l'occasion d'une conférence de presse animée par cette organisation de la société civile, notamment Pulchérie Edith Gbalet qui était entourée pour l'occasion de plusieurs autres membres de la structure. 


 

Pour la militante proche de l'opposition, suite au mépris du gouvernement d'écouter et recevoir son organisation qui selon elle a des propositions concrètes contre la vie chère consignées dans un livre blanc, le moment est venu pour les populations de prendre leur responsabilité face à la hausse du coût de la vie


C'est pourquoi son organisation n'a pas trouvé mieux que d'appeler les populations à observer le mot d'ordre pacifique de ville morte le 15 avril 2022, il s'agira pour les populations de s'abstenir d'aller travailler et donc chacun doit rester chez lui ce jour-là.


Cependant, elle fait savoir que c'est un mouvement de protestation pacifique, aussi invite telle ceux qui observeront le mot d'ordre à la discipline. 


« Nous, Comité action citoyenne pour la lutte contre la vie chère, demandons à tous les Ivoiriens d'observer une ville morte sur tout le territoire national le vendredi 15 avril 2022 », a-t-elle lancée. « Si tu es d'accord que la cherté de la vie est généralisée et qu'elle est une affaire de tous et de tout, ne reste pas chez toi le 15 avril », a conseillé la conférencière.

Avant d'inviter tous les travailleurs, les organisations de commerçants et de la société civile à s'approprier ce mot d'ordre de ville morte. 



Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1500 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Cherté de la vie, le Mouvement action pour la lutte contre la vie chère lance le mot d'ordre de ville morte le 15 avril prochain
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
On peut pas la remettre en prison celle-la? Ces fauteurs de troubles qui se cachent derrière étiquette "société civile".
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Un énorme nouvel échec en perspective pour Pulchérie Gbalet. En fait ça en est ou son affaire de détournement au Bnetd?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter