Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Sénat, Ahoussou invite le Gouvernement à lever les barrières pour une vraie décentralisation et à procéder au transfert effectif des compétences et des ressources aux collectivités
 

Côte d'Ivoire : Sénat, Ahoussou invite le Gouvernement à lever les barrières pour une vraie décentralisation et à procéder au transfert effectif des compétences et des ressources aux collectivités

 
 
 
 6699 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 12 avril 2022 - 13:10

Jeannot Ahoussou Kouadio ce mardi à Yamoussoukro



L'ouverture de la session ordinaire 2022 du Sénat de la République de Côte d’Ivoire a eu lieu aujourd'hui à Yamoussoukro en présence de Patrick Achi, Premier ministre, chef du gouvernement. Cette cérémonie a lieu en application de l’article 94 de la Constitution, qui dispose que « la session du Sénat commence sept jours ouvrables après celle de l’Assemblée nationale … ». Ce jour marque donc le début officiel, pour cette année 2022, des activités parlementaires et le Sénat entame sa cinquième session ordinaire et la dernière de la présente législature.


Conformément à l’article 89 de la Constitution qui fixe le principe de la durée d’une législature à cinq ans, la présente législature, débutée le 12 avril 2018, devrait prendre fin à la clôture de cette session ordinaire, en décembre 2022.


Jeannot Ahoussou Kouadio a à l'occasion annoncé qu'en conséquence, dans la mesure où les circonstances du moment le permettront, les élections sénatoriales devraient intervenir au premier trimestre de 2023, conformément à la Constitution de 2016.

C'est pourquoi il estime que les sénateurs doivent faire preuve d’ardeur au travail au cours des neuf prochains mois en vue de marquer, devant l’histoire, leur statut de pionniers de cette auguste assemblée.


"Il reste constant que votre dévouement au travail a permis de conférer à notrz institution une place de choix dans l'armature institutionnelle de la Côte d'Ivoire. Je voudrais vous traduire ma profonde gratitude pour votre sens élevé du devoir et de responsabilité", a indiqué, le Président.


Pour l'année 2022, l'objectif du Sénat est de démarrer avec la réalisation de ses missions de représentation des Ivoiriens établis hors de Côte d'Ivoire d'une part et d'évaluation des politiques publiques d'autre part. 


Dans le cadre de la représentation des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire, le Président a annoncé que le Sénat organisera cette année, en collaboration avec le Ministère en charge de la diaspora, le Forum du Sénat avec la communauté ivoirienne à l’étranger. Selon lui, ce forum permettra de dresser un état synoptique de la situation des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire et de recueillir les propositions visant l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. 


Pour ce qui concerne l’évaluation des politiques publiques, il convient d’indiquer que son érection en tant que mission constitutionnelle dévolue au Parlement, est récente. Il est heureux de relever au demeurant qu’un projet de loi relatif à l’évaluation des politiques publiques a été déposé au Parlement. 


"Dans le souci d’une meilleure connaissance des mécanismes de mise en œuvre de cette mission nouvelle, une délégation de notre Institution a participé récemment, du 29 février au 5 mars 2022, à un atelier organisé par l’Union Européenne à Paris", a rappelé, Jeannot Ahoussou-Kouadio. 


Le Président a porté à la connaissance de ses collègues que la modification en cours du Règlement consacre un chapitre à l’évaluation des politiques publiques. Ces modifications tiennent compte de l’évolution des mécanismes d’évaluation des politiques publiques tels que pratiqués dans les parlements ayant une expérience avérée dans ce domaine.


 

"Les nombreux défis de cette session ne doivent en aucun cas nous faire perdre de vue la prépondérance absolue de notre fonction législative. Ainsi, outre la programmation des projets déposés sur le Bureau du Sénat, notre Chambre reste en attente des délibérations de l’Assemblée nationale relatives aux 24 premiers projets de loi dont elle a été saisie. A cet égard, il importe que notre Institution veille à rendre la loi plus intelligible et plus accessible au citoyen de sorte qu’il ait une parfaite connaissance et une entière compréhension de la règle qui lui est applicable. Par ailleurs, il apparaît essentiel de mettre en œuvre de manière effective, conformément aux dispositions de la Constitution, notre droit d’initiative législative", a-t-il ajouté.


Le Sénat entend accompagner le Président de la République dans l’atteinte de ses objectifs pour le développement de la Côte d’Ivoire. Dans cette perspective, son Président se propose d’aller à la rencontre de ses concitoyens établis à l’extérieur, à l’effet d’obtenir leur adhésion et leur participation effective à la transformation structurelle de l’économie ivoirienne et à la lutte contre la pauvreté.


Les Régions et les communes ont en commun d’être des secteurs de proximité favorisant la création d’activités et donc, d’être pourvoyeurs d’emplois.


C’est pourquoi, le Président du Sénat invite le Gouvernement à lever les barrières pour une vraie décentralisation, en procédant notamment au transfert effectif des compétences et des ressources aux collectivités territoriales. 


Tout en saluant, la mise en place des Districts autonomes qui permettront une meilleure intégration et une congruence renforcée des efforts de développement à une échelle suprarégionale, il pense que le renforcement de la décentralisation dans le pays devrait tenir compte également de la particularité de la mégalopole abidjanaise dont l’extension exponentielle mérite d’être contrôlée sinon freinée.


Dans cette perspective, le Sénat félicite le Gouvernement pour la mise en œuvre, à brève échéance, de la ligne 1 du Métro d’Abidjan et de la politique de modernisation du transport en Côte d’Ivoire pour le renouvellement du parc automobile.


Par ailleurs, l’implication effective des élus locaux des communes concernées dans la mise en œuvre de ce type de projets structurants, permettra d’offrir des nouvelles opportunités aux catégories de jeunes et de femmes parmi les plus durement frappées par le chômage. Face aux efforts consentis, Jeannot Ahoussou Kouadio a rappelé la jeunesse à ses devoirs et à ses responsabilités, car il assiste à une inversion intolérable et inacceptable des valeurs sociales dans le pays.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


"Je voudrais exhorter l’ensemble de la jeunesse de ce pays, nos chers enfants, à revenir aux fondamentaux de l’éducation sociale africaine qui met un point d’honneur au respect des uns et des autres et à la valorisation de la discipline, du courage et de la résilience", a mentionné, le Président.


Sur la bonne gouvernance, le Sénat entend poursuivre l’exercice de ses missions de contrôle de l’action du Gouvernement et d’évaluation des politiques publiques.


 

Par ailleurs, selon Jeannot Ahoussou Kouadio, cette mission de contrôle de l’action du Gouvernement et d’évaluation des politiques publiques impose aux membres de son Institution un devoir de redevabilité et d’exemplarité. 


"C’est au nom de cette obligation qu’à mon initiative, le Sénat a porté plainte contre X dès lors que des fraudes ont été constatées sur des attestations d’exonération de droits et taxes douaniers sur l’achat d’un véhicule à l’importation, dont bénéficient les sénateurs. Nous demeurons en attente des conclusions judiciaires de cette affaire pour en tirer éventuellement les conséquences idoines", a révélé le Président.


Depuis quelques années, l’école ivoirienne est en proie à une crise profonde. En dépit des investissements importants réalisés, l’instabilité y demeure et la situation se révèle des plus préoccupantes.


Le Président du Sénat a également annoncé à l'ouverture de cette session que la chambre manifestera une attention toute particulière aux résultats des états généraux de l’école initiés par madame la ministre Mariatou KONE, qu'il espère recevoir ici pour une séance d’information sur la question.


Le Sénat compte recevoir également le ministre en charge de la Construction et de l’Urbanisme dans le cadre des questions orales avec débat pour évoquer la question de l’urbanisation rapide de nos localités qui occasionne parfois des conflits fonciers.


"En outre, ce phénomène met à mal la sécurité des personnes et des biens lorsque des constructions sont réalisées de façon anarchique au mépris de la réglementation en vigueur. Sur cette question, le Sénat mettra en place un groupe de travail à la suite de la séance parlementaire sus-évoquée, afin, d’une part, de faire l’état de la législation dans ce domaine et d’autre part, d’évaluer le rôle et les responsabilités de chaque acteur aux différentes étapes devant aboutir à la construction des immeubles", a ajouté, le Président.


Enfin dans un monde devenu multipolaire et au regard des défis de la nation, Jeannot Ahoussou Kouadio a invité l’ensemble de ses concitoyens à constituer une union forte autour du Président Alassane OUATTARA en vue de la consolidation et de la pérennisation des précieux acquis des dix dernières années.


Wassimagnon 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1500 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sénat, Ahoussou invite le Gouvernement à lever les barrières pour une vraie décentralisation et à procéder au transfert effectif des compétences et des ressources aux collectivités
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
En 11 ans de pouvoir, on a pas encore réussi à mettre en place la décentralisation alors que tous les décrets ont été pris. Tout ça car des ministres veulent garder leur mangement.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Ahoo! En 11 ans de pouvoir, c'est maintenant que vous vous avez le courage de dénoncer ?
 
 il y a 2 mois
@Marius
C'est votre haine viscérale de GBAGBO, le père de la décentralisation, qui a mis fin à tous ces projets qu'il avait entamés. Allez-y a Yakro, vous verrez les conséquences de votre haine. Sont-ce les ministres qui sont à la base de cet échec et de ce gâchis? Pour une fois, reconnaissez que c'est la faute a Dramane Ouattra qui n'a aucune vision de la décentralisation.
 
 il y a 2 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter