Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Entrée du Cacao ivoirien sur l'espace UE, le Directeur pays de l'OIT révèle : « le pays est en négociation avec les parlements européens  »
 

Côte d'Ivoire : Entrée du Cacao ivoirien sur l'espace UE, le Directeur pays de l'OIT révèle : « le pays est en négociation avec les parlements européens »

 
 
 
 4377 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 05 mai 2022 - 19:45

Frédéric Lapeyre



"La transition écologique n'est plus un choix dont dispose les leaders politiques, elle est nécessaire et irrémédiable". Ainsi s'est exprimé, Frédéric Lapeyre, le Directeur pays de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) pour la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Togo, le Mali et le Niger, ce jeudi 05 mai 2022, lors de la cérémonie officielle d'ouverture d'un séminaire sur "la dimension sociale de la transition écologique à Grand-Bassam". Le message du représentant pays de l'OIT en Côte d'Ivoire, comme on peut le constater, est on ne peut plus clair. Il est impératif pour les entreprises de passer de l'économie linéaire, destructrice de l'environnement, à une économie verte plus respectueuse de celui-ci. Cette transition écologique tant souhaitée par les experts du climat lors de la COP 21 à Glasgow en Ecosse, n'est malheureusement pas sans conséquence pour le monde du travail qui se verra transformé en ce sens que, le mode de production, et de consommation vont aussi changer. Comment parvenir donc à une transition écologique juste, qui ne mette pas sur les carreaux une frange de travailleurs au profit d'une autre ?


C'est à cette question que l'organisation Internationale du Travail (OIT) et ses partenaires politiques, sociaux et économiques réfléchissent depuis ce jeudi à Grand-Bassam. 


" Si on ne veut pas courir à notre perte, il est très important d'essayer de comprendre et de faire en sorte que cette transition qui est nécessaire et irrémédiable soit juste. Elle ne doit laisser personne de côté, parce que dans ce processus de transition, le but est toujours de faire en sorte de ne pas privilégier certains au détriment des autres. Dans ce cadre, il est nécessaire de réfléchir sur les conditions pour que cette transition écologique qui a lieu et qui va s'accélérer n'occulte pas dans sa conception, la dimension sociale", a expliqué, Frédéric Lapeyre.


Pour lui, ce séminaire de renforcement des capacités des acteurs politiques, sociaux et économiques (au nombre de 17) qui va s'étendre jusqu'au vendredi 06 mai 2022, est un outil de sensibilisation et d'information qui va répondre aux préoccupations de tout le monde, car les inquiétudes ne sont pas les mêmes pour toutes les organisations des travailleurs. " Il est important de pouvoir avoir un espace de concertation et de dialogue social qui permette de mettre sur la table, les préoccupations de chacun. Cette transition écologique est l'affaire de tous", a-t-il indiqué.


 

En ce moment en Côte d'Ivoire, deux projets essentiels retiennent l'attention de l'OIT et ses partenaires. Il s'agit du projet sur le commerce qui soit favorable et qui contribue au développement du travail décent et le projet sur la dimension sociale de la transition écologique.


Ces deux projets doivent permettre de mieux gérer les nouvelles contraintes qui pèsent sur la prise de décision aussi bien au niveau des entreprises que du gouvernement.


Le directeur pays de l'OIT en Côte d'Ivoire au cours de son intervention, est revenu sur le renforcement des conditions sur les marchés de l'Union Européenne et des USA relativement aux opérateurs économiques.


" Il y a plus de conditionnalites sur les grands marchés européens et américains, afin que les opérateurs économiques à travers les chaines de valeurs économiques ne contribuent pas à la déforestation, à l'accélération des effets de serre et à la prédation sur l'environnement. La Côte d'Ivoire est en première ligne avec la question du cacao durable. Elle est en négociation avec les parlements européens sur l'entrée du cacao sur l'espace UE", a-t-il ajouté. Frédéric Lapeyre en a profité pour féliciter le chef de l'État et son gouvernement sur la stratégie "cacao durable" et pour l'organisation de la COP 15 dans quelques jours.


 

Expression, selon lui, de la volonté manifeste de la Côte d'Ivoire d'être un leader des questions environnementales et sociales en Afrique. 

Les différents projets de l'OIT en cours de réalisation sont financés par l'Union Européenne, le gouvernement de Finlande, et le gouvernement français.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il est bon de signaler que le changement climatique affecte des centaines de millions de travailleurs dans le monde.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1500 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Entrée du Cacao ivoirien sur l'espace UE, le Directeur pays de l'OIT révèle : « le pays est en négociation avec les parlements européens »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Timer
Quel mépris et incohérence de la part de ce Maudia Directeur de l’OIT. Qu’il aille tenir ce discours à ces parrains de de l’UE qui décider d’abandonner l’écologie, la COP21 et retourner aux charbons, gaz de schiste et nucléaires après les sanctions Russie. Comment sommes–nous Ivoiriens(Africains) ? Tout cela est de la faute de nos sous-préfets Président. Sous-préfets Présidents Africains réveillez-vous Pourquoi tu ne vas parler de COP21 a tes parrains EU. ? nous te conseillons d’arrêter de manger du Chocolat. Et nous allons l’exporter ailleurs, l’Europe représente quoi à l’échelle du monde. Maudia
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter