Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Dénonçant leur mise à l'écart, un Consortium de jeunes plaide pour la participation leur participation au dialogue politique
 

Côte d'Ivoire : Dénonçant leur mise à l'écart, un Consortium de jeunes plaide pour la participation leur participation au dialogue politique

 
 
 
 1535 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 mai 2022 - 16:24

le Consortium des jeunes (Ph KOACI)


Le responsable du réseau Pypa (Programme for Youth Politician in Africa ) a animé un point de presse le jeudi 05 mai 2022 à l'Agora de la Commune de Koumassi, comme sur place constaté par KOACI.


L'objectif de cette rencontre avec la presse était de dévoiler le contenu de leur plaidoyer adressé aux autorités gouvernementales du pays en vue de la participation des jeunes au processus de dialogue politique en Côte d'Ivoire.


Ce plaidoyer est le résultat des différentes rencontres qu’a eu le Coordonnateur national du réseau PYPA Brou Gérald avec onze (11) plateformes de jeunes et de femmes qui ont planché sur la cinquième phase du dialogue politique débuté le 16 décembre 2021 et qui a pris fin le 04 mars 2022.


 

Le plaidoyer a été lu devant la presse par Gérald Brou et les coordonnateurs de YopougonKoumassi et Port-Bouët de la plateforme IJEP.


Dans ce rapport, le réseau a rappelé des avancées et acquis pour l'instauration d'un climat de paix. Cependant, le rapport fait également l'amer constat de la mise à l'écart des jeunes dans les différents dialogues politiques qui est à cinquième phase, malgré leur nombre dominant des jeunes au sein de la population ivoirienne, avec 77, 3 % ayant moins de 35 ans.


« A travers cette rencontre, nous voulons faire un plaidoyer auprès du Gouvernement, des décideurs pour l'implication des jeunes au processus et aux résolutions du dialogue politique en cours. Parce que nous estimons que la jeunesse a un rôle important, elle représente l'organe essentiel de la nation. Depuis 2019, nous avons constaté que la jeunesse est mise à l'écart lors des dialogues politiques et nous voulons sensibiliser les autorités ivoiriennes pour qu'ils puissent corriger cet état de fait en impliquant les jeunes dans ce processus », a souligné Gérald Brou, Coordonnateur national du réseau Pypa.


Dans leur plaidoyer, cette organisation a fait de nombreuses recommandations. 

 

Elle demande entre autres d'instituer un quota obligatoire de 30 % de jeunes sur les listes de candidatures des partis politiques pour les assemblées élues, dans les institutions, réviser le code électoral ivoirien en réduisant la caution à l'élection présidentielle à dix (10.000.000) millions FCFA, en alignant l'âge minimum de candidature à toutes les élections sur l'âge de la majorité et en améliorant le système de parrainage citoyen le ramenant à 1 % au niveau national. Puis de conditionner le financement public des partis politiques par l'effectivité de la formation politique de leurs structures spécialisées de jeunesse et de femmes et par la prise en compte d'une proportion de 30 % de jeunes dans leurs plus hauts organes de décision.

Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Dénonçant leur mise à l'écart, un Consortium de jeunes plaide pour la participation leur participation au dialogue politique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter