Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Face à Anne Ouloto au cinquantenaire du CMJF à Bouaké, Mariatou Koné met en garde les élèves « vous pouvez tricher pour obtenir un diplôme mais...»
 

Côte d'Ivoire : Face à Anne Ouloto au cinquantenaire du CMJF à Bouaké, Mariatou Koné met en garde les élèves « vous pouvez tricher pour obtenir un diplôme mais...»

 
 
 
 1337 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 12 juin 2022 - 16:33

Touré Samira lauréate du prix d'excellence entre Mariatou Koné et Anne Ouloto au CMJF (image ICI1FO) 



Le terrain de sport du Collège Moderne de Jeunes Filles (CMJF) de Bouaké situé au quartier Belleville, a accueilli ce samedi 11 juin 2022, l'une de ses anciennes élèves, madame Anne Désirée Ouloto, aujourd'hui ministre de la Fonction Publique. Sollicitée comme marraine du cinquantenaire de cet établissement qui l'a vu y passer son premier cycle, il y'a 45 ans de cela, la ministre Anne Désirée Ouloto n'a pas daigné refuser cette demande faite à son endroit par les responsables actuels dudit Collège.


Venue prendre part à cet anniversaire, l'ancienne collégienne du Petit Bahut dame Anne Désirée Ouloto, avait à ses côtés son homologue Mariatou Koné, ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation par ailleurs patronne de cette commande, le ministre gouverneur du District autonome de la Vallée du Bandama Jean Claude Kouassi, et des élus et cadres de la région de Gbêkê. Selon les initiateurs de ce cinquantenaire, l'objectif est de mobiliser les autorités et la communauté autour du CMJF pour en faire une école de référence dans le contexte d’une société en mutation.


 

Dans cette optique, faire connaître le bilan du CMJF après 50 ans d’existence,

présenter l’état des lieux du CMJF aux autorités et à la communauté, présenter d’anciennes élèves du CMJF comme modèles aux jeunes apprenantes pour les mobiliser au travail et adresser un plaidoyer aux autorités pour la restructuration du CMJF en vue d’en faire une école de référence, ont été aspects spécifiques signifiés par la principale du Collège, Inzata Coulibaly épouse Soro.


« Je voudrais exprimer toute ma fierté de célébrer avec vous les mérites de ce collège de référence qui a formé des femmes de valeurs et compétentes qui font la fierté de notre pays. L'école publique ivoirienne a la possibilité de former la jeune fille pour qu'elle, aussi, soit à mesure de contribuer aux développement de notre pays. Cela dit, cet établissement est le creuset de la formation de la jeune fille. La preuve que que celle-ci est l'une des préoccupations majeures du gouvernement (...) Je vous exhorte à rompre avec la facilité et les raccourcis qui sont la fraude et la tricherie pour parvenir au succès. En effet, chères élèves, vous pouvez tricher pour obtenir un diplôme mais vous ne pouvez pas tricher avec la vie, surtout la vie professionnelle, qui a ses exigences de performances et de rendement. La tricherie et la fraude vous rattraperons tôt ou tard car votre compétence à l'emploi ne reflète pas le niveau de votre diplôme qui n'est qu'une référence (...) Je compte sur la participation de chacun de nous tous afin de relever le défi de la performance de l'école ivoirienne » a déclaré Mariatou Koné, la première responsable du système éducatif. 


Plusieurs élèves de différentes classes ont été distinguées. Le prix d'excellence a été remporté par Touré Samira, âgée de 11 ans en classe de 4ème 6, avec la moyenne de 18,11/20. Des encadreurs ont été faits commandeurs, officiers et chevaliers dans l'ordre du mérite de la fonction publique.


Égrenant des souvenirs de ses années Collège, la marraine Anne Désirée Ouloto a invité les élèves à travailler pour leur réussite dans la rigueur et l'honnêteté. « Avec mes sœurs ici présentes, je veux déclarer que nous sommes reconnaissantes pour tout ce que nous avons reçu de cette grande institution que nous magnifions ce jour. Je veux remercier publiquement tout le personnel qui nous a encadrées sous l’œil vigilant de Madame Martine Djibo, pour qui nous avons, en ces instants, une pensée particulièrement émue (...) Chères filleules, je vous félicite pour la qualité de votre travail et pour la constance de vos efforts. Continuer dans ce sens. Hier, comme vous aujourd’hui, nous étions engagées à donner le meilleur de nous-mêmes.


À votre tour, vous devez avoir toujours présent à l’esprit que la femme doit être responsable et ne rien attendre de qui que ce soit. Elle doit chaque jour assurer son autonomie pour le bien de sa famille et pour son pays. C’est par son travail et son courage qu’elle s’assure, qu’elle accède à des responsabilités importantes dans la société. Cet effort là commence à partir de l’école. Battez vous crânement pour la connaissance clé des compétences à faire valoir (...) Cherchez à ressembler au Professeur Mariatou Koné, par exemple, aux femmes de valeur, aux femmes qui changent positivement la société. Faites de l’école votre priorité, apprenez sans vous fatiguer, étudier sans vous décourager, vous êtes sur le bon chemin. N’acceptons jamais de participer à faire reculer la qualité et le rayonnement de notre pays en nous faisant complices de la médiocrité et de la corruption. Nos fonctionnaires, nos jeunes méritent de nous le meilleur, la qualité et l’excellence. Que notre jeunesse apprenne à se retrousser les manches et à travailler avec courage et détermination, les postes étant à mériter et non à vendre...» a fait savoir la marraine Anne Désiré Ouloto.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Face à Anne Ouloto au cinquantenaire du CMJF à Bouaké, Mariatou Koné met en garde les élèves « vous pouvez tricher pour obtenir un diplôme mais...»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter