Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les gardiens de la maison du parti virés, colère du Collectif des militants du PDCI-RDA de Cocody
 

Côte d'Ivoire : Les gardiens de la maison du parti virés, colère du Collectif des militants du PDCI-RDA de Cocody

 
 
 
 7671 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 juin 2022 - 07:10

David Abouya



Le Collectif des militants PDCI-RDA de Cocody est très amer contre le Docteur Emmanuel Kouassi Lenoir, Secrétaire Exécutif chargé de la Sécurité et du Service d'Ordre du PDCI-RDA, parce qu'il a refusé à ses membres d'accéder à la maison du parti, le dimanche 12 juin 2022.


Dans une lettre ouverte signée d'Anicet Douhohou, le Président du Conseil permanent et secrétaire de section, membre du Bureau politique et David Abouya, Coordonnateur général, président de comité de base et membre du Bureau politique adressée au Secrétaire Exécutif chargé de la Sécurité et du Service d'Ordre, le Collectif s'insurge contre les propos tenus par ce dernier dans la presse après ce malheureux incident.


Le Collectif demande au Docteur Emmanuel Kouassi Lenoir «d'avoir l'obligeance d'éviter à l'avenir, de quelque manière que ce soit, ce genre de comportement visant à le décrédibiliser ou l'un de ses membres. Auquel cas, chacun d'eux, des plus anonymes aux plus illustres de ses adhérents, pourrait s'arroger le droit de lui apporter la réplique qui convient pour que cessent de tels agissements».


Selon le Collectif, en donnant sa version des faits, le Secrétaire exécutif a affirmé dans la presse que concernant le refus de la salle, ce sont des « affirmation et des accusations irréfléchies et irresponsables ». Et la « procédure pour occuper la salle n'avait pas été respectée » par le Collectif des Militants PDCI-RDA de Cocody, précisant même que « vous n'aviez pas été informé » et a enfin invité, les militants de Cocody à ne pas cultiver l'indiscipline.


Anicet Douhohou

Cliquez pour agrandir l'image  
 


En réponse aux propos de Docteur Emmanuel Kouassi Lenoir, le Collectif soutient qu'il a, en toute conscience, interdit l'accès à la Maison du Parti de Cocody, le 12 juin 2022, à plus d'une centaine de militants et cela pendant plus de quatre heures et prétendre le contraire serait faire injure à leur intelligence.


 

«Vous aurez beau donner un semblant d'explications, l'appelant pompeusement « éclairage de lanternes », cela n'a été rien de plus qu'un abus de pouvoir », précise les signataires du document en notre possession.


Dans cette lettre ouverte, Douhohou et Abouya précisent que lorsque les membres du Collectif sont arrivés au siège du PDCI-RDA, ils ont trouvé les deux portails hermétiquement fermés, sur les instructions expresses, du Secrétaire exécutif qui a été informé par téléphone qu'une cérémonie devait se tenir dans l'une des salles.


«Comme par enchantement, à la suite de cet échange, vos numéros de téléphone sont restés inaccessibles jusqu'à 17h00, empêchant ainsi toute possibilité d'interactions sur le sujet qui nous préoccupait. Nous précisons également que des membres du personnel de Notre maison commune, en charge de l'animation, de la sonorisation, de la couverture médiatique, etc... mobilisés par leurs différents services, étaient présents et bel et bien informés de la tenue d'un événement politique, en rapport au Parti, ce dimanche 12 juin. Même s'il vous a plu, dans vos propos, de le faire passer pour une « activité culturelle ». C'est pourquoi les trois gardiens, qui sont, en plus, des militants de notre Parti, après avoir tenté vainement de vous joindre, et ayant constaté que nous disposions des autorisations nécessaires, mais également, rassurés par la présence de leurs collègues, ont fini par nous laisser accéder à la Maison du Parti, à 14h00. Cela a permis à notre réunion de se passer dans les meilleures des conditions, quoique le retard au démarrage nous a emmenés à travailler jusqu'à une heure tardive", expliquent-ils.


Le Collectif dénonce, par ailleurs, le relèvement de leur fonction des agents de la sécurité qui ont facilité à ses membres d'avoir accès au siège du parti.


 

« Par la suite, nous avons appris, le lundi 13 juin dernier, à notre grand désarroi, que vous auriez relevé de leurs fonctions, sept gardiens -ceux qui nous ont permis d'entrer dans Notre Maison, mais également ceux qui étaient absents au moment des faits- en invoquant une défiance à votre autorité. Nous nous devons de vous signifier notre ferme désapprobation. Nous ne pouvons tolérer l'image de personnes inconscientes et irresponsables que vous avez voulu nous donner dans vos tentatives de manipulation de l'opinion publique. Nous sommes désolés de voir qu'après avoir méprisé les militants, membres du Collectif, le dimanche dernier, vous vous en prenez, maintenant, aux gardiens de la Maison Verte et Blanche, ces pauvres travailleurs, ces pères de famille qui, sans possibilité de vous joindre, n'ont rien fait d'autre que respecter l'accord figurant sur les documents qui leur ont été présentés. Nous leur manifestons toute notre solidarité et sommes prêts à leur apporter notre assistance dans la fâcheuse situation dans laquelle vous venez méchamment de les mettre ».


Selon le Collectif les méthodes sont assimilés à une volonté manifeste de nuire à leur Mouvement.


«Elles nous paraissent indignes de la fonction que vous occupez et nous amènent à vous rappeler qu'il est illusoire de penser pouvoir longtemps prospérer dans le faux, l'injustice, la violence, l'arrogance, la calomnie et le mensonge. Sachez, Monsieur, que vos derniers agissements n'honorent ni le Secrétariat Exécutif, ni la Vision et les Valeurs de notre cher Parti. Ces voies et moyens, que vous n'hésitez pas à utiliser, sont aux antipodes des valeurs que nous ne cesserons de défendre aux côtés de Notre illustre Président S.E.M Henri Konan BEDIE », ont insisté les signataires de la lettre ouverte.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les gardiens de la maison du parti virés, colère du Collectif des militants du PDCI-RDA de Cocody
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter