Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Amédé Kouakou parrain de la 7ème édition du « Tchin-Dan  » festival de promotion des valeurs culturelles et spécifiquement la tenue traditionnelle et du pagne traditionnel baoulé
 

Côte d'Ivoire : Amédé Kouakou parrain de la 7ème édition du « Tchin-Dan » festival de promotion des valeurs culturelles et spécifiquement la tenue traditionnelle et du pagne traditionnel baoulé

 
 
 
 1770 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 14 juillet 2022 - 00:17

Initié pour la première fois en 2015, le festival Tchin Dan 2022 marque sa 7ᵉ édition cette année. Cette édition est placée sous le parrainage du ministre de l’Equipement et de l’entretien routier, Kouakou Amédé et sous la Présidence Institutionnelle du ministre de la Culture et de la Francophonie.

Le lancement de la 7ᵉ édition a eu lieu aujourd'hui à Abidjan et le thème retenu est « Les tenues traditionnelles dans les sociétés secrètes et les religions africaines ».

Le thème tente à travers les tenues de participer à la connaissance et à la valorisation des sociétés secrètes, l’éveil des consciences africaines comme le clamait l’auteur Jean Marie Adiaffi (Bossonisme) devant passer en priorité par la restauration de nos identités et valeurs spirituelles.

La destruction stratégique des religions et des sociétés secrètes a brisé l’armure et l’armature protectrice de l’Homme noir selon de nombreux africanistes.

Le thème de cette année est donc une tentative de réhabilitation de certaines sociétés secrètes notamment le masque Wè, le Dozoya, le Komian et l’Adjanou.

Le festival se déroulera du 4 au 7 août 2022 dans les villages de Bomizambo et Kondeyaokro situés dans la commune de Tiébissou. Plusieurs exposants de pagnes et tenues traditionnelles : Baoulé, Dan, Sénoufo, Gouro et des prestations de danses traditionnelles : Sénoufo, Dan, Gouro et Baoulé meubleront l'édition 2022.

Selon Ousmane Gbané, Commissaire général du Festival, pour la 1ère fois, le festival à travers son comité scientifique a réalisé une production scientifique sur le thème afin de contribuer à la recherche et aux connaissances sur le thème.

«C’est une production de 10 pages. Le document a vocation à être illustré et diffusé au cours du festival et après le festival. En attendant il en sera fait une large diffusion à travers support numérique sur la page facebook du festival d’une part et d’autre part en document papier simple au cours de la cérémonie de lancement », a expliqué le Commissaire général.

Il a indiqué que l'activité d'échanges de pratiques de tissage entre les artisans baoulé, sénoufo, Dan et Gouro a connu un franc succès au cours de la 5ᵉ édition et sera remise au goût du jour à la demande des artisans tisserands.

«Elle constitue un moment de formation pratique grâce à l’exposition des différents métiers à tisser et à la présentation par chaque groupe du processus d’ourdissage, de teinture et de création de motifs. A cet effet il sera exposé les métiers à tisser Sénoufo, Dan, Gouro, Baoulé. Les festivaliers et visiteurs pourront se familiariser avec ces métiers à tisser et le tissage du pagne de façon générale », a ajouté, Ousmane Gbané.

Afin de susciter la créativité des tisserands, il a été institué un concours du meilleur tisserand. La meilleure création recevra un grand prix et sera baptisé d’un nom prestigieux. La création constituera par ailleurs l’uniforme de l’édition 2022 . Sans oublier, le tournoi d'Awalé qui constitue avec le concours du meilleur tisserand les deux grandes innovations de l’édition 2022. Le concours d’Awalé est un concours communal afin de promouvoir en partenariat avec le Ministère en charge des sports, les Jeux et Sports traditionnels.

Afin de susciter l’utilisation du pagne traditionnel comme matière 1ère, il a été institué 2 activités majeurs. Il s'agit du défilé de stylistes confirmés utilisant le pagne comme matière 1ère, du concours régional de jeunes couturiers en partenariat avec le Ministère en charge de la culture et la Chambre des Métiers régionale, de la présentation de créations des artisans tisserands.

«Une parade de société secrètes notamment de Dozos, Komian, Danseuses d’Adjanou et de Masques Wè, constituera l’attraction phare de cette 7ᵉ édition. La parade permettra de mettre en lumière la symbolique des tenues. De nombreux maquis et restaurant offrent aux visiteurs de nuits comme de jours des plats du terroir et des plats ivoiriens autour d’un bon vert. Quatre nuits de concerts avec plus d’une vingtaine d’artistes tradimodernes ou de la musique urbaine seront en attraction, dont une nuit de concerto pour l’indépendance le dimanche 7 août à partir de 18 heures », a déclaré, M. Gbané.

Enfin comme annoncé par les organisateurs ce sont 40 000 personnes qui sont attendues pour le festival en provenance surtout d’Abidjan, de Didievi, de Bouaké, de Tiébissou et de Yamoussoukro.

Notons que le festival Tchin-Dan vise à faire la promotion des valeurs culturelles et spécifiquement la tenue traditionnelle et du pagne traditionnel baoulé dont les peuples Gbomi de Bomizambo et Kondeyaokro sont reconnus comme dépositaires. Il voudrait ainsi contribuer au développement d’une économie solide autour de la culture et du tourisme.

En baoulé « Tchin-Dan » signifie Grand jour ou jour de fête. A l’origine le tchin-dan était un jour de fête chez le peuple gbomi. Il était mis à profit certes pour festoyer, mais aussi afin que le chef de la tribu étale sa sagesse et son art oratoire au cours d’un grand procès. Le gbomi était le tribunal traditionnel pour les litiges entre Aetou et Nanafoué.

Les gbomi constitués des deux villages de Bomizambo et de Kondeyaokro, sont les premiers habitants du département et ne sont pas issus de l’immigration baoulé menée par la reine Abla Pokou avec qui ils ont tissé une alliance. Selon la légende, les gbomi seraient descendus du ciel. L’endroit où il serait descendu est encore gardé jalousement et permet de voir des traces des pas sur les rochers et des morceaux de chaines par lesquelles ils sont descendus.

Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Amédé Kouakou parrain de la 7ème édition du « Tchin-Dan » festival de promotion des valeurs culturelles et spécifiquement la tenue traditionnelle et du pagne traditionnel baoulé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter