Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Lutte contre le terrorisme, la force française offre un soutien selon la demande
 

Burkina Faso : Lutte contre le terrorisme, la force française offre un soutien selon la demande

 
 
 
 2384 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 juillet 2022 - 18:08

 Laurent Michon ce jeudi à Ouagadougou (ph KOACI)


Le général Laurent Michon, commandant de la Force Barkhane, a indiqué ce jeudi à Ouagadougou que dans la lutte contre le terrorisme, la force française est disposé à soutenir les pays de la sous région ouest africaine qui en feront la demande. 


 « Avec nos alliés européens, en respectant les demandes de chacun des États africains, leur souveraineté et leurs intentions de développement, nous restons pour lutter contre le terrorisme au Sahel et plus largement en Afrique de l'Ouest dans le domaine de la sécurité et du développement » , a déclaré le général Michon lors d'un point de presse. 


Selon lui, « Barkhane sera un soutien à la fois sur le volet sécuritaire et développement des capitales qui le souhaitent ».


 « On offre un soutien à la carte en s'adaptant avec souplesse aux intentions des pays, selon leurs demandes. Nous saurons nous adapter à cela », a-t-il ajouté. 


 

 « Le Format de la suite de Barkhane ou l'après Barkhane n'est pas défini précisément pour cette raison », a-t-il précisé. 


Le Général Michon, en fin de mission, est revenu sur le retrait de la force au Mali et sa réarticulation au Niger. 


 « C'est une réarticulation qui a démarré très tôt au nord Mali dès l'été dernier avec le désengagement de sites emblématiques et symboliques (Kidal, Tessalit, Tombouctou) » 


 « Nous avons initié ce retrait du Mali en bon ordre et en sûreté. Nous visons toujours la fin de l'été pour ce retrait du Mali », a-t-il indiqué, assurant qu'il « ne reste à terminer le retrait de la force Barkhane ».

« Après Gossi, Menaka il nous reste à quitter Gao qui est évidemment le défi logistique le plus important et nous aurons fini à la fin de l'été », a-t-il déclaré. 


Évoquant la présence du groupe russe Wagner au Mali, suite au départ de Barkhane, le général Michon a souligné que ces mercenaires s'adonnent à la prédation économique en exploitant trois mines d'or. 


 

« Le code minier au Mali a changé. Et désormais, après la première dose gratuite et la deuxième dose offerte par le dealer, il se trouve que des dispositions ont été prises pour l’exploitation de 3 sites d’or par Wagner. Ça s’appelle la prédation sonnante et trébuchante. Ils sont sans fois, ni loi. Je crois que ni les Européens, ni Barkhane ne font payer quoi ce soit dans l’action militaire française à Bamako. Notre intérêt, c’est la stabilité du Sahel », a-t-il martelé. 



Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Burkina Faso : Lutte contre le terrorisme, la force française offre un soutien selon la demande
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
pbizmut
Ouiii venez chez vos vassaux ya full place... Mais Mali seulement laissez ca vous meme vous avez pris drap
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Faux. Il faut plutôt des mercenaires pour ce boulot.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter