Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Sous-préfecture de Languibonou, deux camps se disputent la chefferie dans le village de Boukébo, l'affaire devant la justice
 

Côte d'Ivoire : Sous-préfecture de Languibonou, deux camps se disputent la chefferie dans le village de Boukébo, l'affaire devant la justice

 
 
 
 1726 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 août 2022 - 13:28



La succession au niveau de la chefferie à Boukébo, village de la sous-préfecture de Languibonou dans le département de Botro, situé dans la région du Gbêkê au centre de la Côte d'Ivoire, pose un problème.


Conséquence, deux chefs se disputent les rênes du village. Il s'agit de Koffi Koffi Cosma qui a délégué son pouvoir à Dougba N'Guessan parce qu’en activité à Abidjan et de Konan Kouamé Antoine.


Aujourd'hui le village de Boukébo est divisé en deux parties, d'un côté les partisans de Koffi Koffi Cosma et de l'autre, ceux de Konan Kouamé Antoine. Pour la résolution de cette crise de succession à la tête de la chefferie, l’affaire a été confiée à justice.


Comme rapporté à KOACI par une source proche du dossier, la jeunesse de Klèmè-Ossou proche du chef Konan Kouamé Antoine jugé légal, a porté plainte et saisit le bureau du Procureur de la république. Suite à sa démarche, la Brigade de Gendarmerie de Botro a émis des convocations pour l'audition des deux parties, le dimanche 14 août dernier.


Boukébo est un village composé de trois lignées que sont Klèmè-Ossou, Akpatou-Ossou et Affoué Oklou-Ossou. Selon les informations en notre possession depuis la création de ce village, c'est la lignée Klèmè-Ossou, fondatrice du village qui désignerait selon les règles coutumières le chef et le présente aux représentants des deux autres lignées puis à l'ensemble du village.


Nous apprenions que le 2 mai 2020 après la levée de deuil du chef défunt, deux lignées Akpatou-Ossou et Affoué Oklou-Ossou en dehors de toute procédure en vigueur, ont désigné un chef, Koffi Koffi Cosma fils du chef défunt et l'ont imposé à la lignée habilitée à le faire, Klèmè-Ossou.


 

« Pendant longtemps, Koffi Koffi Cosma a fait savoir que compte tenu de ses obligations professionnelles et de ses dispositions du moment, il n'était pas intéressé par l'exercice de la chefferie. Le 11 mai 2021 contre toute attente, ses soutiens des lignées Akpatou-Ossou et Affoué Oklou-Ossou et lui ont imposé Dougba N'Guessan planteur à Daloa sera présenté sur la place publique du village pour assurer l'intérim de Koffi Koffi Cosma parce que indisponible à cause de ses responsabilités à Abidjan », précise notre source.


Malheureusement cette décision n'a pas plu å la Lignée Klèmè-Ossou. Réunie, le 26 juin 2021, la Lignée décide de s'y opposer, toutefois en faisant intervenir les Chefs cantons.


Selon nos investigations, cette situation va connaître un tournant le 6 novembre 2021 à Bouaké au domicile de Diby Kouassi Albert, chef de la lignée Akpatou-Ossou et en présence du Directeur général du Trésor et de la Comptabilité Publique, médiateur pour la circonstance.


«Ce jour-là, grâce à l'action des représentants de la Lignée Klèmè-Ossou, le chef imposé Koffi Koffi Cosma se rétracte et décide de renoncer au poste en ramenant le processus de désignation du chef au sein de la lignée habilitée. Etant lui-même de la Lignée Klèmè-Ossou, il accepte de participer au processus de désignation et surtout d'accompagner celui qui sera finalement retenu si ce n'est pas lui », précise, le compte rendu de cette rencontre.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Contre toute attente, le 28 janvier 2022, bien qu'ayant renoncé au poste de chef, soutenu par ses mandataires, Koffi Koffi Cosma ne prendra pas part à la réunion de désignation initiée par la Lignée Klèmè-Ossou malgré toutes les garanties de participation qu’aurait donné ses géniteurs.


Malgré sa défection, la réunion a enregistré, la participation de plus d'une centaine de personnes dont tous les sages, les cadres, les femmes, les jeunes de la lignée. Au cours de cette rencontre, Konan Kouamé Antoine, Conseiller d'éducation à la retraite a été désigné à l'unanimité.  


«Une semaine plus tard, le chef imposé Koffi Koffi Cosma vient au village, se dédit et réaffirme qu'il est toujours le chef et il en profite pour se choisir des notables contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Les Cantons que la lignée Klèmè-Ossou à nouveau saisie reviennent dans le jeu. Ils décident au bout de leurs concertations de trancher en convoquant toutes les composantes de la lignée Klèmè-Ossou en conflit. Après plusieurs promesses, Koffi Koffi Cosma ne répondra pas à la sollicitation des cantons. Au contraire, vers fin juin 2022 il organise à son domicile au village avec ses soutiens des deux autres lignées Akpatou-Ossou et Affoué Oklou-Ossou une cérémonie au cours de laquelle il remet une ambulance au centre de santé et un véhicule de type 4×4 à son intérimaire », soutient, notre source.


 

Face à cette situation, les chefs cantons n’ont pas baissé les bras. Le 27 juillet dernier, ils ont envoyé une délégation å Boukébo pour poursuivre la médiation. La rencontre avec les trois lignées était prévue le 27 juillet 2022 au foyer du village, malheureusement, elle aurait été perturbée par des jeunes qui seraient proches de Koffi Koffi.


Ces jeunes auraient empêché l'accès du foyer polyvalent aux chefs qui se seraient déplacés et finalement la rencontre n'a pas eu lieu. Nous apprenions également que les deux autres lignées, Akpatou-Ossou et Affoué Oklou-Ossou auraient brillé de par leur absence à cette réunion de sortie de crise.


Pour éviter de tels agissements ne surviennent dans l'avenir, la jeunesse de Klèmè-Ossou a décidé de porter plainte en saisissant, le bureau du Procureur de la république. Les parties devraient être entendues le dimanche 14 août dernier.


Dans le souci de l'équilibre de l'information, nous avons joint par téléphone, Koffi Koffi Cosma qui aurait imposé N'Guessan Dougba comme son successeur pour assurer l'intérim de la chefferie, alors qu'il ne serait pas le chef légal.


«Nous avons un seul chef. Qu'ils répondent aux convocations. Que voulez-vous que je dise. Je préfère que vous donniez la parole à leur chef. On verra la suite », a déclaré, Koffi Koffi Cosma.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Mali : Kandia Camara (min aff etrangères) et Adama Tounkara (médiateur) aux abonnés absents, rien d'étonnant ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Insultes des autorités maliennes, dans une autre époque le pouvoir au...
 
2120
Oui
61%  
 
1268
Non
36%  
 
113
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sous-préfecture de Languibonou, deux camps se disputent la chefferie dans le village de Boukébo, l'affaire devant la justice
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Tout ces brouhaha à gauche à droite ont un seul but : contrôler l'argent et les profits. Mon grand père a été chef de village en son temps il depensait de sa propre poche pour recevoir les étrangers et pour d'autres activités
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter