Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pour éviter désormais les litiges fonciers, Adjoumani présente sa recette aux Sénateurs, les vraies raisons de cette bombe à retardement
 

Côte d'Ivoire : Pour éviter désormais les litiges fonciers, Adjoumani présente sa recette aux Sénateurs, les vraies raisons de cette bombe à retardement

 
 
 
 5002 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 23 septembre 2022 - 15:25

Le ministre Adjoumani face au Sénateurs jeudi à Yakro (Ph) 


Le Ministre d'Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Monsieur Kobenan Kouassi ADJOUMANI, était face à la commission des Affaires Économiques et Financières du Sénat, le jeudi 22 septembre 2022, à Yamoussoukro


Devant le Sénat, le Ministre d'Etat Kobenan Kouassi Adjoumani, a présenté une communication autour du thème « la politique foncière rurale de la Côte d’Ivoire. »


« Tous les projets agricoles doivent désormais avoir un volet dédié à la sécurisation du domaine foncier rural afin d'éviter les litiges fonciers », a lâché, le jeudi 22 septembre 2022, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, lors d’une séance d’information devant les Sénateurs à Yamoussoukro.


L’Etat qui projette la mise en place d’un plan de massification de la délivrance de ce certificat a lancé ces réflexions pour aboutir à une réduction « significative », a-t-il laissé entendre.


« La sécurisation du domaine foncier rural constitue pour la Côte d'Ivoire un défi essentiel pour la consolidation de la paix, de la cohésion sociale, de la promotion de l'investissement et de la productivité dans le secteur agricole, voire un moyen de lutte contre la pauvreté », a affirmé M. Adjoumani devant les parlementaires.


Les conflits fonciers ruraux sont omniprésents dans l’ensemble des régions de la Côte d’Ivoire, avec son corollaire de morts et de nombreux dégâts matériels.


 

Rappelons que le domaine foncier rural est régi en Côte d’Ivoire par la loi no 98-750 du 23 décembre 1998 qui reconnaît aux autochtones les droits coutumiers sur les terres du domaine foncier rural. 


Or, la demande d’immatriculation d’une terre exige que l’on détienne des droits coutumiers sur cette terre. Ce qui rend d’ailleurs incontournables les propriétaires terriens que sont les populations autochtones.


Le développement de l’agriculture a donc favorisé le déplacement massif des populations du nord de la Côte d’Ivoire et de celles des pays voisins vers les zones forestières du pays (au sud et à l’ouest). La maxime du premier Président ivoirien, Félix Houphouët Boigny, selon laquelle « la terre appartient à celui qui la met en valeur » a également contribué à cette migration massive des populations.


Nous apprenons que, les conflits liés à la vente illégale des terres du domaine foncier rural ont toujours existé même avant l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Cependant, ces dernières décennies, ces conflits ont cessé d’être résiduels et provoquent désormais des dommages incalculables.


La question du foncier rural est une bombe à retardement, a-t-on coutume de dire en Côte d’Ivoire, à cause de son caractère sensible. 


 

Tous les Gouvernements se succèdent sans toutefois aborder la question en profondeur. Elle reste donc suspendue comme une épée de Damoclès. 


La loi relative au domaine foncier rural, a certes des avantages dans la mesure où elle sécurise le droit de propriété. Néanmoins, la procédure et le coût découragent la plupart de ceux qui s’y aventurent. 


C’est d’ailleurs pourquoi, depuis son entrée en vigueur, elle peine encore à atteindre les objectifs escomptés. Mais le risque qu’il faut craindre, c’est l’instrumentalisation régulière des conflits fonciers par les politiques.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour éviter désormais les litiges fonciers, Adjoumani présente sa recette aux Sénateurs, les vraies raisons de cette bombe à retardement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Pourvu que ça ne réveille pas les vieux démons. Bédié pour le foncier rural en son temps avait diligenté une enquête parlementaire ou toutes les sensibilité politiques y avaient pris part. Une proposition de loi devrait être promulgué en ce sens. Le rdr a crié ivoirité avec le coup d’état de 1999. Gbagbo a voulu ressortir le dossier le rdr a crié encore ivoirité et la suite : la rébellion le 19 septembre 2002. Décider maintenant et les Ivoiriens attendent.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter