Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Mali : Annoncé comme le médiateur crédible dans l'affaire des 46 soldats  , Faure Gnassingbé brille par son absence à Bamako
 

Côte d'Ivoire-Mali : Annoncé comme le médiateur crédible dans l'affaire des 46 soldats , Faure Gnassingbé brille par son absence à Bamako

 
 
 
 10117 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 29 septembre 2022 - 14:33

Assimi Goïta et Nana Akufo ce jeudi à Bamako (DR) 



Seule personnalité crédible aux yeux des autorités de la transition malienne pour mener à bien les négociations dans l’affaire des 46 soldats ivoiriens, nous apprenons de sources concordantes, que le Président du Togo, Faure Gnassingbé n’a pas effectué le déplacement de Bamako.


Seuls les présidents Akufo-Addo (Ghana) et Adama Barrow, (Gambie) ont foulé le sol malien. Selon nos informations, l’homme fort de Lomé s’est fait représenter aux négociations.


« Son absence n'est pas bon signe. Il est incontournable dans le dossier », confie un confrère sur place à Bamako.


 

Alors que des informations font état que l'argent de la junte serait en partie placé au Togo, ce qui pourrait expliquer beaucoup de choses, à quel jeu joue donc Faure Gnassingbé pour désister le jour même des négociations dites de la dernière chance, afin de dénouer la crise Diplomatique entre Abidjan et Bamako dans l'affaire des 46 soldats ivoiriens ?


Le Président de la Transition, SE le Colonel, Assimi Goïta, Chef de l’État, a accueilli, ce jeudi, à l’aéroport international Modibo Keita de Bamako-Senou, une délégation de haut niveau de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a annoncé la présidence malienne.


Nous apprenons de la Présidence togolaise que Faure Essozimna Gnassingbé, achève une visite officielle au Japon, un partenaire stratégique dans la mise en œuvre des orientations prioritaires de la politique nationale de développement.


Étrangement, cette communication survient officiellement ce jour alors que la médiation au Mali de Faure, que les militaires maliens au pouvoir reconnaissent comme seul médiateur dans l'affaire, avait été annoncée depuis le 22 septembre, lors du sommet de la CEDEAO, tenu à New York en marge des assemblées générales annuelles des nations unies.


Enfin, la présidence du Togo avait communiqué ce jeudi sur la venue de Faure au Mali. Un article posté à 11H12 sur le site internet de la présidence du Togo.


 

Capture de la publication

Cliquez pour agrandir l'image  
 



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Mali : Annoncé comme le médiateur crédible dans l'affaire des 46 soldats , Faure Gnassingbé brille par son absence à Bamako
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Voilà, qu'est-ce que je disais plus tôt, Faure est en affaire avec cette junte qui planque tout le pognon qu'elle détourne au Togo ! Rien d'étonnant que ça n'ai pas avancé et qu'il ne soit pas là
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
est ce étonnant l'absence du président Togolais? n'est ce pas ce pays qui a été le choix de Soro et le président du Congo pour être les négociateurs pour la libération des militaires ivoiriens? personne n'a pu voir l'accord rapide du Mali pour accepter cet médiateur et quand bien d'autres se proposaient d’être médiateur le Mali a toujours refuser. sans doute le deal risque d’être dévoilé entre les 2 pays .sinon on ne peut pas comprendre ce radicalisme malien ne serait ce que au vue des relations entre la CI et le MALI que ce dernier ne puisse pas libérer les 46.ne soyons donc pas surpris si d'aventure le mali posait comme condition la présence du Togo pour faire perdurer la situation.et la CEDEAO SERA DANS L'OBLIGATION D'ATTENDRE LA FIN DES NÉGOCIATIONS AVANT DE PRENDRE DES DÉCISIONS . ENTRE TEMPS LE MALI ET LE TOGO SERONT EN AFFAIRE POUR UN CONTOURNEMENT DES SANCTIONS .n'oublions pas que le Togo a un port et qui sait ?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Je ne comprends pas trop cette affaire de médiateur. Le dossier a été confié au président Togolais Faure Gnassingbé. A-t-il fini sa médiation ? Quelle est sa conclusion sur sa médiation dont -il a été chargé pour qu’on on change subitement de cap. J’ai l’impression que dans cette affaire de CEDEAO se mélange les pinceaux. J’ai l’impression qu’il y a une pression extérieure exercé sur cet organisme. Bon on attend.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Très belle approche du problème frère/sœur. Je me suis posé les mêmes questions.
 
 il y a 2 mois
Ubiquismus
Ce Akufo est en train d'enlever toute la crédibilité donnée au Ghana par le militaire J. Rawlings...pas la peine !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Le Togo n'a pas envie de se mêler des coups bas de la France. Et ça, les microbes du rdr ne comprennent pas ça. Tampiri
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter