Ghana Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Rejet de l'affaire « nationalité ivoirienne » qui vise la députée Dorcas Affo-Toffey
 

Ghana : Rejet de l'affaire « nationalité ivoirienne » qui vise la députée Dorcas Affo-Toffey

 
 
 
 7526 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 novembre 2022 - 16:19


L’honorable Dorcas Affo-Toffey, au milieu, et son conseil juridique (ph)

Le député de la circonscription de Jomoro au Ghana, l’honorable Dorcas Affo-Toffey,

a remporté la bataille judiciaire qui a été enclenchée contre elle pour cause de son éligibilité en raison de sa prétendue possession de la citoyenneté ivoirienne.


La Haute Cour de Sekondi dans la région de l'ouest au Ghana, après avoir constaté qu’un passeport ghanéen a été délivré à la députée, preuve qu’elle a automatiquement perdu la nationalité ivoirienne, a rejeté ce lundi 21 novembre la saisine visant l’annulation de l’élection de l’élue parlementaire de Jomoro.


Selon le juge de la Haute Cour de Sekondi, Richmond Osei Hwere, la requête a été rejetée, car la députée Affo-Toffey a perdu sa nationalité ivoirienne après avoir acquis la nationalité ghanéenne. Par conséquent, le juge a estimé qu’Affo-Toffey a été valablement élue par les habitants de Jomoro et qu’elle est qualifiée pour siéger au parlement. La décision revient à dire que la députée Affo-Toffey va continuer à être députée et continuer par représenter les habitants de la circonscription de Jomoro au Parlement.


Réaction


 

En première réaction, la concernée a exprimé sa profonde gratitude aux députés de la minorité parlementaire, à tous les cadres de sa formation politique NDC, aux personnes de bonne volonté de Jomoro et à tous les militants du NDC pour leurs prières et leurs encouragements.


En revenant sur le rejet de l’action tentée en justice contre elle, Affo-Toffey a publié que la pétition frivole contestant sa nationalité en tant que député de Jomoro a donc été rejetée Elle a ajouté que « Cette bataille de deux ans n'est que pour me distraire de l'exercice de mes fonctions parlementaires ».


À l’origine de cette affaire judicaire enclenchée depuis deux ans contre l’actuelle députée de la circonscription de Jomoro en justice, le pétitionnaire Joshua Emuah Kofie a contesté l'éligibilité de l’élue à se présenter comme une candidate à la députation ghanéenne et a soutenu que son élection a violé la loi sur la double nationalité.


 

Afin de faire déchoir la députée de son mandat, le gestionnaire a prétexté que la députée du parti de l’opposition NDC possédait plusieurs nationalités, dont les nationalités américaine et ivoirienne, ce qui contrevient à la Constitution de 1992.


Dans sa défense, la députée de Jomoro a nié avoir la nationalité américaine, mais a précisé avoir renoncé à sa nationalité ivoirienne.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métrologie volontairement suspendues par une "mafia" ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face...
 
1097
Oui
32%  
 
2220
Non
65%  
 
111
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Ghana : Rejet de l'affaire « nationalité ivoirienne » qui vise la députée Dorcas Affo-Toffey
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Voilà qui est clair ! La justice a parlé. Dans tous les cas, Dorcas, sache que tu es toujours la bienvenue dans le pays de nanan Boigny. Tu es notre sœur naturelle. Si cela s'appliquait ainsi chez nous, un certain polygame illettré dont je tairai le nom serait Burkinabè. En effet, en 1982 dans sa fuite depuis les maquis boueux face à Houphouët avait utilisé un passeport burkinabè et était devenu citoyen burkinabé avec pour nom Abdoulaye Cissé. Et plus tard, c'est ce vaurien et son parti nazi frontiste qui donnèrent des leçons de nationalité ivoirienne et de se prévaloir d'autres nationalités. Souvenir... Souvenir... On avance...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Bien dit Peace
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter