Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Accra dément l'envoi des soldats britanniques au Ghana, précisions de Londres 
 

Ghana : Accra dément l'envoi des soldats britanniques au Ghana, précisions de Londres 

 
 
 
 2316 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 23 novembre 2022 - 10:00

Des soldats britanniques



Le gouvernement du Ghana a réfuté un rapport faisant état de ce que les forces spéciales du Royaume-Uni seront envoyées au Ghana pour protéger la sous-région contre le terrorisme.


Dans un communiqué publié par le ministère ghanéen des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, le mardi 22 novembre 2022, le gouvernement a noté que son attention a été attirée sur une publication du journal « Telegraph » sous-titré « Des soldats britanniques attendus au Ghana après leur retrait du Mali » pour soutenir l’Initiative d'Accra.


Dans son démenti, Accra a mis au point que « le gouvernement du Ghana n'a aucune interaction avec le gouvernement britannique visant à déployer des soldats britanniques au Ghana à des fins d'opérations telles qu’évoquées dans la publication ».


Appel à confiance et lumière sur l’Initiative d’Accra


Afin d’éviter que la fausse information ne porte atteinte à son image aux yeux des Ghanéens, le gouvernement du Président Akufo-Addo a plaidé en ce sens « Nous exhortons tous les Africains patriotes, y compris les patriotes ghanéens, à ne pas tomber dans le piège de la désinformation et des fausses nouvelles qui visent à diviser nos sociétés et à saper notre unité d'objectif ».


 

Pour ce qui concerne l'Initiative d'Accra, le gouvernement a rappelé que c’est un mécanisme de sécurité coopératif et collaboratif, lancé en 2017 sous la direction du Président Akufo-Addo avec ses collègues du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire et du Togo. Les membres actuels de l'Initiative sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo, le Mali et le Niger.


L'Initiative d'Accra « vise à empêcher un débordement du terrorisme du Sahel et à lutter contre la criminalité transnationale organisée dans les zones frontalières communes des États membres ».


Visite du ministre britannique des Armées


Abordant un élément clé du rapport en circulation, le gouvernement ghanéen a expliqué que la visite du ministre britannique des Forces Armées et des anciens combattants, James Heappey, est de participer au sommet de l’Initiative d'Accra les 21 et 22 novembre 2022.


A cet effet, le gouvernement a levé l’équivoque en ces termes « ni le Ghana ni aucun autre membre de l'Initiative d'Accra n'a discuté avec un partenaire d'une telle demande ni envisagé l'implication de forces étrangères dans l'une de leurs activités ».


Clarification du Royaume-Uni


 

Dans la même veine, le gouvernement britannique a aussi démenti les allégations selon lesquelles il aurait été invité à envoyer des forces spéciales au Ghana après avoir été contraint de retirer tous ses 300 casques bleus du Mali face à des bandes de mercenaires russes et à des groupes djihadistes.


Réagissant aux rumeurs qui se répandent en ligne, le ministre britannique des Forces armées et des anciens combattants, James Heappey, a déclaré dans une interview sur une radio à Accra que « je pense qu'ils ont juste légèrement mal compris tout ce qu'ils ont appris. La réalité est qu'il y a déjà des troupes britanniques ici au Ghana qui entraînent vos Forces armées. Il n'est actuellement pas prévu d'envoyer quelqu'un d'autre ».


Le ministre britannique des Armées a ajouté que « Si des troupes américaines, britanniques et françaises devaient venir en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Togo et au Bénin, nous n'améliorerions pas les choses, car cela n'aide pas. Et c'est pourquoi votre Président a entièrement raison. Cela doit être une solution ouest-africaine à un problème ouest-africain ».



Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Accra dément l'envoi des soldats britanniques au Ghana, précisions de Londres 
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter