Afrique Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Afrique : Envol au Sénégal de la phase pilote du Marché unique du transport aérien
 

Afrique : Envol au Sénégal de la phase pilote du Marché unique du transport aérien

 
 
 
 1808 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 07 décembre 2022 - 16:13


Les 17 ministres africains des Transports et de l'aviation au Sénégal (ph)


Les voyages aériens intra-africains dans le cadre du Marché Unique du Transport aérien en Afrique (MUTAA), une initiative de l'Union Africaine visant à créer un marché unifié du transport aérien en Afrique, se rapprochent de la réalité, après que 17 pays se soient engagés à Dakar au Sénégal dans un programme pilote


Lors d'une réunion à Dakar le 14 novembre dernier, les ministres des Transports et de l'aviation de 17 pays ont lancé le projet pilote du Marché unique du transport aérien en Afrique afin d'ouvrir leurs marchés du transport aérien l'un à l'autre.


C’était à l'occasion du 23e anniversaire de la Déclaration de Yamoussoukro (DY), qui est un traité adopté par la plupart des membres de l'Union Africaine établissant un cadre pour la libéralisation des services de transport aérien sur le continent. Actuellement, 35 pays africains sont signataires de la déclaration.


L'Afrique du Sud est l'un des 17 pays africains qui ont mis en branle le projet tant attendu et qui vise à consolider le marché de l'aviation au niveau continental. Les autres pays sont le Sénégal, le Togo, la Zambie, le Niger, le Gabon, la Namibie, le Kenya, l'Éthiopie, le Rwanda, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Ghana, le Maroc, le Mozambique et la Namibie.


 

Selon Adefunke Adeyemi, le Secrétaire général de la Commission africaine de l'aviation civile, « la Commission s'engagera et collaborera activement avec les parties prenantes pour procéder à des actions et des délais clairs pour parvenir à la mise en œuvre du MUTAA ».


Pour sa part, le ministre sénégalais des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires, Doudou Ka, a déclaré que la mise en œuvre de la MUTAA constitue une volonté souveraine de créer en Afrique un marché unique des transports aériens libres d’accès, vers un ciel unique africain.


De son côté, le ministre togolais des Transports routiers, aériens et ferroviaires, Affo Atcha Dedii est revenu sur le potentiel de l’Afrique sur le transport aérien et a fait savoir que le MUTAA vise à renforcer la connectivité et l’intégration des pays du continent.


Phase pilote


 

À partir du 11 décembre, Kenyan Airways desservira les capitales du Ghana et du Sénégal dans le cadre de accord convenu et qui revient à dire transporter des passagers entre deux pays différents de la base d'attache de la compagnie aérienne assurant le vol.


La mise en œuvre réussie du projet pilote et le décollage éventuel du MUTAA auront d'immenses avantages pour le continent, surtout maintenant qu'il y a des activités commerciales dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine. A court terme, le programme pilote présente une opportunité lucrative pour les compagnies aériennes du continent d'étendre leurs opérations sur différents marchés.


Avant que n’intervienne cet accord, relevons que malgré l'existence de la Déclaration de Yamoussoukro, la plupart des compagnies aériennes africaines sont restées sous des politiques protectionnistes.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Afrique : Envol au Sénégal de la phase pilote du Marché unique du transport aérien
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter