Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La Justice rejette la demande de cassation du jugement de Pulchérie Gbalet et ses collaborateurs
 

Côte d'Ivoire : La Justice rejette la demande de cassation du jugement de Pulchérie Gbalet et ses collaborateurs

 
 
 
 7653 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 23 février 2023 - 14:18

Pulchérie et ses collaborateurs seront bientôt jugés (DR) 


Comme annoncé, la présidente d’Alternative citoyenne ivoirienne (ACI), Pulchérie Édith Gbalet a été convoquée ce jeudi 23 février 2023 devant la justice avec trois (03) ses collaborateurs que sont, les nommés N’Goran Kouakou Aimé César alias Barbe rouge, Gbaou Gédéon Junior et Djehi Bi Doua Cyrille.


C’était dans le cadre de la procédure relative à leur position sur la candidature d’Alassane Ouattara aux élections présidentielles de 2020. Ils avaient qualifié ladite candidature de troisième mandat qu’ils contestaient.


Entendue ce jeudi, la cour de cassation a rejeté la demande de cassation du jugement. Leurs avocats avaient introduit un pouvoir en cassation qui a été rejeté par la Justice.


 

Pulchérie Gbalet et ses trois collaborateurs ont été incarcérés en août 2020 dans le cadre de cette affaire.


Après une incarcération de 8 mois, ils ont bénéficié d'une mise en liberté provisoire.


Le juge d'instruction avait demandé qu'ils soient jugés. C’est ce qui sera fait dans les prochains jours, note-t-on.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La Justice rejette la demande de cassation du jugement de Pulchérie Gbalet et ses collaborateurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Timer
On appelle cela un acharnement judiciaire. Même si je n’aime pas cette encagoulée société civile. Notre pouvoir bascule tout doucement dans l’intimidation et la DICTATURE. Pourquoi ne pas poursuivre AFFI, GUIKAHUE, BEDIE, MABRI les fers de lance de cette CNT.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Eh bien ce sera le jugement du 3e Mandat. 1/Est il un 3e mandat? Adjoumani dit que c est le 1er de la 3e republique mais c est un 3e, 2/ est il legal? Gbalet Pulcherie et ses collaborateurs se sont exprimes en Aout 2020 soit des mois avant que le conseil constitutionnel ne se prononce tout comme l ont fait Bacongo Cisse et Kambile Sansan, qui arguaient comme Pulcherie Gbalet et ses amis. 3/ on se perd en conjoncture avec ce proces est ce pour violation du controle judiciaire ou pour la position de Gbalet Pulcherie qui appelait a des manifestations ville morte? Droit a manifester est inscrit dans la constitution oui ou non? Ville morte est une manifestation pacifique... On attendra tous ce proces avec impatience, je plains le juge qui tiendra l audience
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Kiokiokiokio! La côte d'ivoire n'a plus de justice. Mais plutôt une bande de voyous à la solde du rdr. Ce régime illégal barbares doit tomber. Rdr tampiri
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
Si ce n'est pas un 3e mandat c'est quoi alors? Vraiment la dictature veut meme refaire le sens des mots
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter