Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Polémique après le décès brutal  du footballeur, les explications de la FIF qui ferment la bouche de certains
 

Côte d'Ivoire : Polémique après le décès brutal du footballeur, les explications de la FIF qui ferment la bouche de certains

 
 
 
 6721 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 mars 2023 - 10:36

Drogba  (Ph)


La Fédération Ivoirienne de Football (FIF) réagit après le décès brutal du footballeur du Club de Racing d’Abidjan suite à la polémique suscitée par Didier Drogba.


« 3 décès de joueurs de la ligue pro Ivoirienne en moins de 4 ans A quand les visites médicales obligatoires pour chaque joueurs « professionnels. » Prise de sang, ECG, tests d’efforts ?? A quand l’arrivée de la médecine sportive », avait posté l’ancien capitaine des éléphants et candidat malheureux aux élections de la FIF de 2022.


Le Président de la Ligue Professionnelle de Football (LPF), M. Salif Bictogo, était face à la presse, vendredi dernier accompagné du Président de la Commission de la Médecine Sportive, Dr Kouassi Iasiah et de l’ex-international ivoirien, Cyril Domoraud, Président de l’Association des Footballeurs Ivoiriens (AFI).


Le premier responsable de la structure organisatrice des championnats professionnels (L1, L2) a tenu à éclairer l’opinion sur le dossier du joueur du Racing Club d’Abidjan (RCA), Sylla Moustapha, décédé le dimanche 5 mars dernier à la suite d’un effondrement lors du match SOL FC - RCA (20è j) joué au stade Robert Champroux. 


 

 Beaucoup de choses ont été dites sur le décès du joueur du RCA. Cinq jours après ce drame qui a secoué le football ivoirien, la LPF a bien voulu donner la version fédérale pour restituer les faits avec des précisions sur les conditions de l’obtention de la licence de footballeur. Ce qui pourrait éclairer les Ivoiriens et tous ceux qui ont spéculé sur le dossier Sylla Moustapha.

 

 « Sylla Moustapha a présenté un malaise sans contact ou sans traumatisme. Une équipe médicale est intervenue sur l’aire de jeu. Le médecin du match a constaté que le joueur a présenté des crises convulsives tonico-clonique généralisée sans traumatisme. Il a entrepris immédiatement les manœuvres médicales (…). Dans l’ambulance, c’est un joueur qui ventilait bien. Il avait une circulation sanguine normale et il n’était pas en arrêt cardio-respiratoire. J’insiste encore, ce joueur n’était pas en situation d’arrêt cardio-respiratoire. Il a quitté le stade pour la PISAM, aux alentours de 18H25 dans l’ambulance médicalisée avec le responsable médical du RCA désigné par le club pour l’évacuation vers la structure d’accueil. Il est arrivé à la PISAM le même jour à 18H38. Le médecin qui l’a reçu à son arrivée a constaté une absence de pouls. Il a immédiatement commencé des mesures de réanimation classique et malheureusement le décès a été constaté aux alentours de 19H10 », a révélé Dr Kouassi Iasiah, Président de la Commission de la Médecine Sportive de la FIF qui a précisé qu’il n’y a pas eu d’autopsie pour savoir la cause réelle de la mort du joueur qui a été inhumé le lendemain lundi 6 mars 2023 à Dabou. 


Sur les supposés antécédents médicaux du joueur évoqués, Dr Kouassi Iasiah dit avoir pris le soin de contacter le médecin qui a suivi la visite médicale de Sylla Moustapha quand il était au Djoliba AC du Mali. Mais ce dernier n’a pu apporter des documents officiels. « Ce n’est pas tous les malaises qui sont une contre-indication à la pratique du sport. Même en cardiologie, il y a des éléments qui permettent la contre-indication. Mais si je n’ai pas de document officiel, je ne peux pas juger », a fait savoir Dr Kouassi Iasiah tout en rappelant que l’Association ivoirienne de la Médecine du Sport en Côte d’Ivoire a vu le jour en 1975 et que le diplôme de Médecin du Sport existe depuis 1981. 


Sur le volet administratif, le Président de la LPF a fait savoir que toutes les exigences ont été remplies selon l’article 7 alinéa 2 et 3 qui stipule que « les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 sont tenus d’assurer le suivi médical de leurs joueurs et que la visite médicale est obligatoire pour tous les joueurs licenciés ». 


 

« Le joueur Sylla Moustapha a signé son contrat de travail avec le RCA, le 12 octobre 2022. Pour ce joueur en provenance du Mali, il lui fallait un Certificat International de Transfert (CIT), la lettre de libération du joueur signée à la date du 6 octobre 2022. Il y avait un certificat de résidence daté du 9 janvier 2023, sa carte malienne. Le Racing Club d’Abidjan a produit un certificat de non contre-indication à la pratique du football signé le 5 janvier par le Docteur Abouna Alain Didier, Médecin en service au CHU de Cocody qui certifie avoir examiné Sylla Moustapha, né le 3 janvier 2002 et n’avoir constaté ce jour (5 janvier 2023) aucun signe clinique apparent », a fait noter le Président de la LPF qui a indiqué que conformément à ces exigences, la licence FIF du joueur a été délivrée, le 26 janvier 2023.


Fin de la polémique on avance pour le meilleur du football ivoirien avec surtout ceux qui apportent leur énergie et expérience pour assurer son avenir , les élections sont terminées on attend de tous les acteurs des gestes pour le développement de notre sport roi tout en commençant dans leur région que certains semblent ignorés. Merci Frank Kessié pour le geste envers le Sporting club de Gagnoa, la région du Gôh ne t’oubliera pas ....


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Polémique après le décès brutal du footballeur, les explications de la FIF qui ferment la bouche de certains
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Aucun signe clinique apparent est un Resultat d Examen? La phrase de fin est liee a l article? Vous avez au moins les documents officiels Ivoiriens du Dr Abouna on espere... Au prochain mort (on ne souhaite pas) venez nous sortir encore des explications farfelues, style l inhumation a deja eu lieu donc on ne peut plus avoir d autopsie
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter