Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Affaire Issiaka Diaby/Africa Steel, deux banques introduisent une demande de liquidation des biens de la débitrice au tribunal du Commerce après avoir injecté plus de 646 millions
 

Côte d'Ivoire : Affaire Issiaka Diaby/Africa Steel, deux banques introduisent une demande de liquidation des biens de la débitrice au tribunal du Commerce après avoir injecté plus de 646 millions

 
 
 
 5591 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 mars 2023 - 17:35



Deux banques disposant des créances dans Africa Steel qui procèdent d'encours octroyés à la Société et matérialisées par des conventions de crédit. Ces conventions établissent une clause d'exigibilité anticipée en cas de défaut de paiement.


Malheureusement, depuis des années, la Société Africa Steel n'a pas été à mesure d'effectuer le moindre paiement et elle est manifestement en cessation de paiement.


Les deux banques ont introduit une demande de liquidation de biens de la débitrice pour l'entier désintéressement de leurs créances. A ce jour, la Société Africa Steel reste devoir aux deux banques le somme de 375 millions de FCFA plus 271.062.298 FCFA, soit un total de 646.062.298 de FCFA.


 

Les créanciers ont porté plainte contre Issiaka Diaby, nouvel acquéreur de Africa Steel devant le tribunal de commerce pour rentrer en possession de leurs créances. La première audience a eu lieu jeudi dernier et l'affaire a été renvoyée au jeudi 23 mars prochain.


Issiaka Diaby, a confié cet après-midi à KOACI ce sont au total 7 banques avec lesquelles il a contacté des prêts qui s'élèvent à 1,8 milliard de FCFA pour faire fonctionner la Société Africa Steel depuis 2013.


« J'ai pris la Société, j'ai donné des garanties aux banques pour qu'elles ne la liquident pas et j'ai promis les rembourser dans deux ans. Chaabi Wassim m'a cédé la Société, j'y ai pris possession. Toutes les transactions se sont déroulées devant le tribunal de commerce. À ma grande surprise, j'ai été éjecté sans procédures de justice. L'usine a été occupée durant les délais que j'avais donnés aux créanciers. Aujourd'hui, ils demandent leur argent. C'est vraiment dommage. J'ai perdu du temps, de l'argent, de l'énergie pendant trois ans pour un projet que j'ai initié qui ne sait pas réalisé. Aujourd'hui mon nom figure dans les services juridiques et contentieux de 7 banques dont une en Suisse et une en Côte d'Ivoire pour une somme d'argent que je n'ai pas utilisé. Les créanciers ont saisi le tribunal de commerce en janvier 2023, ils cherchaient Chaabi Wassim qui se proclamait le gérant de l'entreprise afin qu'il réponde de ses actes, malheureusement ce dernier est en fuite. Jeudi dernier, il a brillé par son absence à l'audience. Il a pris la Société par la violence, il y a trois ans. Je pense qu'il doit assumer le remboursement de la dette », a expliqué, le Président du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI).


L'affaire a été renvoyée au jeudi 23 mars 2023. Issiaka Diaby est persuadé que Africa Steel va irrémédiablement vers la liquidation judiciaire de ses biens.


 

« Ils ont traîné mon nom dans la boue, or les plus grandes victimes étaient les créanciers. Cette procédure concerne, Diaby Issiaka, la famille Chaabi, les créanciers et les magistrats de la cour d'appel. Ils ont fait croire à l'opinion que je les ai dépossédés de leur usine par la violence », a indiqué, le Président du CVCI.

En attendant une issue à cette affaire, Issiaka Diaby appelle le gouvernement à assainir le milieu des Affaires, parce qu'il a découvert durant ces trois dernières années des actes d'atteinte grave aux droits de l'homme dans certaines sociétés, même si elles ne sont pas nombreuses.


« J'ai découvert la maltraitance des travailleurs. Certains ne sont pas déclarés à la CNPS et d'autres n'ont pas d'assurance. Je demande au gouvernement de faire des incursions dans les zones industrielles pour vivre le quotidien des travailleurs en attendant que le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) ne rentre en action pour dénoncer ces faits », a-t-il conclu.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire Issiaka Diaby/Africa Steel, deux banques introduisent une demande de liquidation des biens de la débitrice au tribunal du Commerce après avoir injecté plus de 646 millions
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter