Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : « Irrégularités » sur la liste électorale, un parti centriste demande la démission du président de la CEI, Kuibiert Coulibaly « pour incapacité notoire »
 

Côte d'Ivoire : « Irrégularités » sur la liste électorale, un parti centriste demande la démission du président de la CEI, Kuibiert Coulibaly « pour incapacité notoire »

 
 
 
 3465 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 20 juin 2023 - 18:23

Marcellin Kouamé, président du SN-CI ce mardi à Yopougon (Ph KOACI)



Le Parti, le Sursaut National – Côte d’Ivoire (SN-CI) était devant la presse ce mardi 20 juin 2023 pour évoquer la question des « irrégularités » constatées sur la liste électorale provisoire 2023.


Selon le président de ce parti centriste, Marcellin Kouamé qui a animé une conférence de presse à Yopougon, comme sur place constaté par KOACI, il était question d’interpeller le président de la commission électorale indépendante (CEI) Kuibiert Coulibaly pour les irrégularités sur la liste électorale provisoire, dénoncées par plusieurs formations politiques.


« 2 millions de personnes inscrites irrégulièrement sur la liste électorale, plus de 300 enfants de la même mère ou du même père, plusieurs milliers de cas d’usurpation d’identité, des personnes nées au 19e siècle figurent sur cette liste », sont entre autres, des « irrégularités » que le président du SN-CI a pointé du doigt.


 

Selon Marcellin Kouamé, le vocable « élection » est devenu une épouvante pour la Côte d’Ivoire, notre pays. Ainsi, nous sommes horrifiés, affolés, craintifs, car à entendre certaines personnes, il faut encore et encore se préparer au pire.


« Des irrégularités évidentes sont constatées avec preuves à l’appui et c’est sur les plateaux de télévisons que la réplique se construit. Il est normal pour le plaignant d’utiliser les voies et les voix de recours pour se faire entendre et comprendre. Aussi est-il impérieux pour l’Institution mise en cause de recevoir les plaintes et d’en vérifier la pertinence afin d’éclairer le public. Toute observation, sur cette liste, ne peut et ne doit pas être rejetée du revers de la main. », a déclaré le président du SN-CI.

Il a invité instamment le Président de cette CEI à réviser la liste actuelle afin de l’épurer de ses irrégularités.


Marcellin Kouamé et ses camarades veulent aussi utiliser les voies légales pour réclamer l’éviction de son poste, Kuibiert Coulibaly « pour incapacité notoire ».


« La CEI doit cesser de justifier l’injustifiable. Évitons tous ensemble à la Côte d’Ivoire, une autre crise meurtrière et destructrice liée à des élections tronquées. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire souffre de sa classe politique trop peu vertueuse avec des ambitions beaucoup trop égoïstes. Il est aussi à déplorer que certains partis se voient obliger de répondre des obligations et prérogatives de la CEI », a déclaré le président du SN-CI, qui a pour terminer, félicité le chef de l’Etat Alassane Ouattara pour toutes les actions de développement entreprises dans tous les secteurs de la vie de la nation.


 


Jean Chrésus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : « Irrégularités » sur la liste électorale, un parti centriste demande la démission du président de la CEI, Kuibiert Coulibaly « pour incapacité notoire »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter