Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Dr Diomandé Moussa Élias Farakhan pdt de la CPU-PME.CI:  « Le secteur privé ivoirien est à la traine, il doit être imbriqué dans le business mondial  »
 

Côte d'Ivoire : Dr Diomandé Moussa Élias Farakhan pdt de la CPU-PME.CI: « Le secteur privé ivoirien est à la traine, il doit être imbriqué dans le business mondial »

 
 
 
 4696 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 01 octobre 2023 - 12:07





Dr Diomandé Moussa Élias Farakhan


Le président de la Confédération Patronale Unique des Petites et Moyennes Entreprises de Côte d'Ivoire (CPU-PME-CI), Dr Diomandé Moussa Elias Farakhan, a participé au nom de la structure qu'il dirige, au 17ème Salon Maritime International et conférence sur les navires commerciaux à St Pétersbourg en Russie (NEVA-2023). La participation de la CPU-PME-CI à ce grand rendez-vous du business mondial, s'inscrit dans la dynamique du lobbying des PME ivoiriennes à l'international, entrepris par cette plateforme.


Afrique du Sud, Congo Brazzaville, Nigeria, Turquie, Russie et bien d’autres pays à travers le monde, ont été visités par le président de la Confédération Patronale Unique des Petites et Moyennes Entreprises de Côte d’Ivoire (CPUPME.CI) et son équipe. Des missions à l'international qui ont permis aux opérateurs économiques ivoiriens de bénéficier des riches expériences de leurs homologues étrangers.


 

Les retombées de ces missions pour les PME ivoiriennes sont de plus en plus perceptibles et déjà plus que satisfaisantes. Fraîchement rentré de St Petersbourg en Russie, Dr Moussa Elias Farakhan Diomandé dans un entretien, est revenu sur sa mission au pays de Vladimir Poutine. Il a profité de l'occasion pour se prononcer sur les PME ivoiriennes qui selon lui, devront être dans le business mondial.


" A travers ces déplacements, nous mettons une tension créatrice sur le secteur privé ivoirien, sur le gouvernement et le peuple qui est dans un endormissement profond. Quelle est la nature de cette tension créatrice ? De quoi se nourrit-elle ? Comment rencontrer le secteur privé de ces pays et que comprendre de ces rencontres ? Quelles sont les transformations majeures que nos homologues sont en train d'opérer ? Ce sont autant de questions que je me pose. Notre objectif est de tenter de répondre à ces questions", a-t-il déclaré.

Pour lui, " répondre à ces questions est d’autant plus important qu’en écoutant les uns et les autres expliquer et analyser leurs stratégies, leurs forces et leurs faiblesses, remonter la longue histoire de leur pays nous percevons les constantes et les lignes de force de leur destin".


Il poursuit: " Dans Alice au pays des merveilles, alors qu'elle est en train de courir, la jeune fille saisit soudain la main de la reine de cœur et l'interroge : « Ma reine, comment se fait-il que je cours et que je n'avance pas ? » Et la reine de lui répondre : « Ici, il faut courir très vite pour rester sur place ». Selon Leigh Van Valen, il faut comprendre par là qu'il n’y a pas de véritable évolution sans l'autre, mais bien coévolution. Ces pays ont besoin de nous, comme nous avons besoin d'eux. Le secteur privé ivoirien local est à la traîne, mais la CPU-PME-CI tente d’y remédier. Je dirai, pour paraphraser mon frère Christian Kocani, « attention, nous arrivons », se convainc a-t-il.


En de termes plus simples, le président de la CPU-PME-CI invite chacun à faire son travail à l'image de la Chine, qui est aujourd'hui un exemple accompli du travail et de la persévérance. " Lorsque l'URSS lança le Spoutnik en 1957, Mao décida, au Congrès du Parti de 1958, que la Chine serait l'égale des superpuissances et lança le projet 581, destiné à placer un satellite en orbite en 1959 afin de célébrer dignement le dixième anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Au moment où la Chine faisait exploser sa première bombe atomique, le 16 octobre 1964, un programme de missiles balistiques de moyenne portée commençait à porter ses fruits et la Chine planifiait déjà la mise au point de missiles longue portée. Le 20 novembre 1999, cinquante ans après la naissance de la République de Chine, Shenzhou 1 était lancé et récupéré après un vol de vingt-et-une heures. Aujourd’hui, ce pays est la première puissance économique du globe", explique Dr Diomandé Moussa Élias Farakhan.


Poursuivant sur la Chine, il indique que " ses usines travaillent pour les entreprises du monde entier, et son potentiel technologique et de recherche en fait un compétiteur naturel des grandes puissances occidentales dans les industries de l'information et de l'environnement mais aussi, à terme, dans l'aéronautique ou l'espace. Sa Puissance militaire est considérable et ses ambitions géopolitiques totalement réaffirmées. Voilà comment les choses marchent. Et c'est le chemin que la CPUPME.CI trace pour notre pays. Être un pays où le secteur privé est imbriqué dans le business mondial ; pas en marge mais à une place centrale et forte. On nous voit partout parce que, nous voulons que nos PME apprennent à travailler sur des projets internationaux", clame-t-il.


 

Le président de la CPU-PME-CI, au cours de cet entretien, est revenu en détail sur sa participation au 17e Salon Maritime International et conférence sur les navires commerciaux à St Pétersbourg en Russie (NEVA-2023). Événement au cours duquel, la performance des PME russes a été mise en lumière. " Lors de mon dernier voyage le 19 septembre à Saint-Pétersbourg, dans le cadre de la 17e Exposition internationale "NEVA-2023", le premier directeur général adjoint de JSC "USC" Andrei Buzinov a pris la parole lors de la séance plénière sur le thème : "L'industrie maritime russe : de nouvelles priorités dans le contexte des défis mondiaux ". Dans son discours, Andrei Buzinov a rappelé les difficultés rencontrées par les entreprises de la société russe au printemps dernier, lorsque toutes les entreprises occidentales ont abandonné les commandes en construction. Les principales sont liées à la mise en service d'équipements étrangers et à la fourniture de nouveaux composants. « Les petites et moyennes entreprises russes nous ont aidés à résoudre ces problèmes dans un délai très court, ce qui a rapidement permis de sortir de la situation actuelle », a-t-il noté. "Nous et nos collègues avons acquis une formidable expérience en résolvant les problèmes d'algorithmique du fonctionnement des équipements, en mettant en place des systèmes de gestion de logiciels. Nous espérons pouvoir la transformer en la création d'équipements et de logiciels modernes dans toute l'industrie, dans tout le pays », a souligné Andreï Bouzinov".


Séduit par le rôle indéniable joués par les PME dans la résilience de l'économie russe en dépit des nombreuses sanctions à elle infligées par l'Europe, Dr Diomandé Moussa Élias Farakhan rêve de voir les PME ivoiriennes réussir dans l'avenir, un exploit pareil. " Une telle performance des PME Russes a été possible en raison du travail profond réalisé en amont. La CPU-PME.CI travaille résolument dans cette dynamique. Bientôt nous verrons un autre usage des PME Ivoiriennes", a-t-il conclu.



Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Dr Diomandé Moussa Élias Farakhan pdt de la CPU-PME.CI: « Le secteur privé ivoirien est à la traine, il doit être imbriqué dans le business mondial »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter