Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Lancement d'une campagne contre la traite des êtres humains
 

Burkina Faso : Lancement d'une campagne contre la traite des êtres humains

 
 
 
 2746 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 13 décembre 2023 - 13:50


Une campagne de sensibilisation, dénommée "Disons NON" et visant à éduquer le public sur la traite des êtres humains en Afrique a été lancée simultanément dans trois pays de l'Afrique de l'ouest (Burkina Faso, Nigeria et Sénégal). 


En effet, la campagne vise à encourager le public à refuser les fausses offres d'emploi, particulièrement à l'étranger, qui sont souvent utilisées pour attirer les victimes, comme c'est souvent le cas pour des sociétés comme Qnet, une entreprise de vente directe axée sur le style de vie et le bien-être, à l'origine de la campagne de sensibilisation "Disons NON".


Cette initiative vise également à informer les communautés sur les dangers des fausses offres d'emploi utilisées par les fraudeurs pour attirer les membres du public dans la traite des êtres humains.


L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) définit la traite des êtres humains comme un crime mondial qui consiste à faire le commerce de personnes et à les exploiter à des fins lucratives. 


Des personnes de tout sexe, de tout âge et de tous horizons peuvent être victimes de ce crime, qui se produit dans toutes les régions du monde. Les trafiquants ont recours à la violence, à des agences de placement frauduleuses et à de fausses promesses d'éducation et d'emploi pour tromper, contraindre et abuser leurs victimes.


Dans toute l'Afrique et au Burkina Faso, des entreprises réputées telles que QNET, Coca-Cola et même la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) ont été victimes d'escrocs qui utilisent leurs noms réputés pour promettre trompeusement des emplois inexistants à des membres du public à des fins d'exploitation. 


 

Le manque de sensibilisation à de telles escroqueries et à la traite des êtres humains constitue donc un défi majeur dans la lutte contre ce fléau, selon les organisateurs de la campagne. 


Abordant la question de la traite des êtres humains et de son impact sur la société, M. Biram Fall, directeur général régional de QNET pour l'Afrique subsaharienne, a déclaré : "La traite des êtres humains ne détruit pas seulement la vie des victimes et des communautés, mais il est regrettable que les escrocs utilisent souvent les noms d'entreprises réputées telles que QNet pour promettre de faux emplois".


"Nous pensons donc que le secteur privé devrait soutenir les efforts des États pour lutter contre ce fléau, et la campagne de sensibilisation "Disons NON" est notre contribution. Elle vise à donner aux communautés les connaissances et la conscience dont elles ont besoin pour "dire non" aux trafiquants qui veulent les priver de leur avenir",a-t-il ajouté. 


Le gouvernement du Burkina Faso a continué à faire des efforts soutenus pour lutter contre ce fléau. 


Un rapport du Département d'État américain sur la traite des personnes fait état d'efforts louables de la part du gouvernement, qui a identifié et orienté 1 532 victimes de la traite en 2021.


 

La campagne "Disons NON" sera mise en œuvre dans plusieurs pays, à commencer par le Burkina Faso, le Nigeria et le Sénégal. Elle consiste en une campagne d'éducation publique qui utilisera la radio, des panneaux d'affichage, des brochures et d'autres activités visant à sensibiliser les communautés, en particulier dans les régions où la prévalence des escroqueries aux faux emplois est élevée.


Selon Biram Fall, sa structure a mis en œuvre plusieurs mesures pour empêcher l'utilisation de ses plateformes à des fins frauduleuses. 


Ces mesures comprennent la mise en œuvre d'une technologie d'identification des clients qui empêche les utilisateurs d'acheter des produits ou de recommander des clients originaires d'un pays différent du leur. 


Grâce à cette technologie, seuls les utilisateurs dont les documents d'identité ont été vérifiés peuvent recommander d'autres clients, et ceux qui enfreignent le code de conduite de l'entreprise sont retirés du réseau.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Lancement d'une campagne contre la traite des êtres humains
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter