Libéria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia :  Démission du ministre de la Défense, ses raisons, une présumée mutinerie au sein des AFL évitée
 

Liberia : Démission du ministre de la Défense, ses raisons, une présumée mutinerie au sein des AFL évitée

 
 
 
 3141 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 13 février 2024 - 10:52

Maj Général Prince C. Johnson (ph)


Le nouveau ministre libérien de la Défense nationale, le Major Général à la retraite M. Prince C. Johnson II, a rendu sa démission pour préserver la paix dans le pays suite à de curieuses manifestations de veuves et de femmes de militaires à Monrovia, la capitale du pays.


Le Président et Commandant en chef des Forces Armées du Libéria (FAL), Joseph N. Boakai, a reçu et accepté la lettre de démission de son ministre de la Défense, Prince C. Johnson II.


Raisons


Dans sa lettre de démission, le ministre de la Défense nationale a exposé les raisons de son action, soulignant qu'en raison des troubles politiques et civils actuels provoqués par la protestation des femmes soupçonnées d'être les épouses de femmes de militaires, il a pris la décision de démissionner en vue de préserver la paix et la sécurité de l'État.


Un nouveau ministre de la Défense par intérim


Le Président Boakai a exprimé sa gratitude au ministre Johnson II pour ses services inestimables rendus au pays et l'a décrit comme un patriote. Il a demandé à l'Armée de garantir que tous ceux qui entravent la libre circulation des personnes et des véhicules par des actions bloquant les principales artères du pays se retirent immédiatement et permettent au gouvernement de résoudre leurs griefs.


 

A la suite de la démission du Général à la retraite Prince C. Johnson, le Président Boakai a nommé l'ancien chef d'Etat-major adjoint, le Général de brigade Geraldine George comme nouveau ministre de la Défense par intérim.


La démission de Johnson III intervient quelques jours seulement après que les épouses de soldats des Forces armées du Libéria eurent érigé des barrages routiers et des manifestations dans la capitale Monrovia et dans diverses régions du pays.


Annulation de la Journée des Forces armées




Cliquez pour agrandir l'image  
 


La célébration de la Journée des Forces armées, prévue pour le dimanche 11 février, a été annulée en raison du mécontentement des officiers des FAL.


Selon des sources proches de cette affaire citées par une presse locale, la décision d'annuler l'événement annuel a été prise par des officiers qui ont exprimé leurs griefs par l'intermédiaire de leurs épouses qui ont bloqué plusieurs routes et artères principales menant à Monrovia et en sortant.


Dans la grande muette, des voix ont informé le Pressent Boakai de la situation ont prétexté que des risques de haute sécurité planent au sein de l’Armée et que les officiers sont pratiquement mécontents et ne suivent plus les instructions de leurs supérieurs, une situation qui risque de devenir incontrôlable.


 

L'ancien chef d'Etat-major, le Général Prince C. Johnson II, qui a été mis à la retraite avant d’être nommé ministre de la Défense est accusé par certains de ses frères d’arme de corruption et de détournement de fonds pour rétention supposée de primes de missions de maintien de la paix, notamment au Mali. Sur la base de ces accusations, ils ont prié Boakai de révoquer la nomination du nouveau ministre de ministre de la Défense.


Réaction des USA


Eu égard à ces manifestations de femmes de soldats, l'ambassade des États-Unis au Liberia a réagi et a déclaré être au courant des protestations des épouses des membres des FAL et de la fermeture forcée des routes principales dans le Grand Monrovia.


L’ambassade des États-Unis a précisé dans sa réaction que même si elle « soutient le droit de manifester pacifiquement, bloquer les routes et entraver la circulation des citoyens libériens est perturbateur et contre-productif. Cela est contraire au respect de la démocratie et de l’État de droit. Nous appelons toutes les parties à se rassembler pour une résolution pacifique et un dialogue ».


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com -


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Liberia : Démission du ministre de la Défense, ses raisons, une présumée mutinerie au sein des AFL évitée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter