Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : Macky Sall « pressé » de quitter le pouvoir à la fin de son mandat
 

Sénégal : Macky Sall « pressé » de quitter le pouvoir à la fin de son mandat

 
 
 
 3246 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 mars 2024 - 09:48

Macky Sall


Le président sénégalais Macky Sall, soupçonné de vouloir rester au pouvoir, a assuré qu’il quitterait ses fonctions le 2 avril, date officielle de la fin de son mandat.


Sur sa page X, le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall a réitéré qu’il partirait le 2 avril et que la date de son départ reste « absolument ferme », alors que l’opposition le soupçonne de vouloir se maintenir au pouvoir après le report de la présidentielle.


Les conclusions du « dialogue national » organisé lundi et mardi suggérait que l’élection présidentielle se tienne le 2 juin et que le président reste en fonction jusqu’à l’installation de son successeur.


 

« Le Dialogue national a proposé le 2 juin 2024 comme nouvelle date des élections présidentielles au Sénégal. Je remercie les forces vives pour ces assises. Toutefois, je tiens à préciser que je quitterai mes fonctions au terme de mon mandat le 2 avril, comme je l’ai déjà indiqué », a-t-il écrit dans un message sur son compte X affichant sa volonté d’en finir et de partir.


Au pouvoir depuis 2012, le chef de l'Etat sénégalais a plongé le pays dans l'incertitude après avoir repoussé la date de la présidentielle, initialement prévue le 25 février.


Le départ du président Sall le 2 avril alors qu'une élection est prévue le 02 juin laisserait le pays dans « un vide juridique » selon la Constitution, qui ne prévoit pas ce cas de figure.


Le Sénégal, jusqu'ici, a toujours été considéré comme un modèle démocratique, mais son image est désormais écornée par cette crise.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Sénégal : Macky Sall « pressé » de quitter le pouvoir à la fin de son mandat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
-Même si les membres du conseil constitutionnel ont été désignés par Sall Macky, ils ont le DEVOIR d'empêcher le Sénégal de tomber dans un VIDE JURIDIQUE dont les conséquences sont inconnues, incertaines et potentiellement confligènes. S'ils aiment réellement leur pays, ils ont un devoir "d'ingratitude" à l'égard de celui qui les a nommé. -Mr Sall essaye tjrs, avec la plus grande MAUVAISE FOI, de ne pas répondre à la question qui est posée. S'il continue ainsi, en répondant à des questions que personne ne lui a pose, le conseil conseil constitutionnel a l'obligation de créer une JURISPRUDENCE en lui imposant une date...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter