Niger Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Niger-USA : « Rupture de l'accord militaire », Washington annonce poursuivre les négociations avec Niamey
 

Niger-USA : « Rupture de l'accord militaire », Washington annonce poursuivre les négociations avec Niamey

 
 
 
 4264 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 20 mars 2024 - 10:41


Après le revers que lui a infligé Niamey, Washington annonce que des discussions avec les autorités locales sont en cours.


Les autorités américaines ont annoncé, lundi, qu'elles poursuivent les discussions avec les autorités de Niamey, au lendemain de la dénonciation par ces dernières de l'accord militaire entre le Niger et les États-Unis d'Amérique.


"Nous sommes au courant de la déclaration du 16 mars du CNSP (Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, NDLR) annonçant la fin de l'accord militaire sur le statut des forces entre le Niger et les États-Unis. Nous travaillons par les voies diplomatiques pour obtenir des éclaircissements", a indiqué la secrétaire de presse adjointe du Pentagone, Sabrina Singh, dans un point de presse relayé par le site officiel d'information de l'armée américaine.


 

"Ces discussions sont en cours", a-t-elle ajouté.


Rappelons qu'une délégation américaine, conduite par Molly Phee, sous-secrétaire d’Etat chargée de l’Afrique, s'était rendue la semaine dernière sans pouvoir s'entretenir avec le chef de l’Etat, le général de brigade Abdourahamane Tchiani.  


En mettant en garde le Niger contre tout rapprochement avec la Russie, Washington n’a jamais fait mystère de son intention de rester militairement présents dans le pays, alors que la France a été chassée du Niger et que certains partenaires ont plié bagage.


Par cette sortie, le gouvernement du Niger avait dénoncé avec effet immédiat l'accord relatif au statut du personnel militaire des États-Unis et des employés civils du département américain de la Défense sur le territoire du Niger.


La base de drones 201 d’Agadez, au nord du Niger, construite à plusieurs millions de dollars, abrite plus d’un millier de soldats américains.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Niger-USA : « Rupture de l'accord militaire », Washington annonce poursuivre les négociations avec Niamey
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
"Washington annonce poursuivre les négociations avec Niamey" -Il faut rappeler à ces Yankees que chez nous en Afrique, on ne négocie pas avec un SORCIER. Un sorcier, quoi qu'on lui donne, quoi qu'on lui fasse, ... il cherchera tjrs à vous nuire et si possible à vous ôter la vie. -Vous les occidentaux, vous cherchez à nuire, pas parce qu'on vous a fait quelque chose de mal, mais vous considérez que ce qui vous appartient, c'est à vous. Alors que ce qui appartient à autrui, doit faire l'objet de partage avec vous, que ce dernier soit d'accord ou pas... voilà le problème. -Conclusion : il faut partir sans chercher à utiliser des méthodes des "bandits de grands chemins". On sait que vous êtes civilisés, attachés à la liberté du CONSENTEMENT. Vous n'avez pas la mentalité d'un violeur, qui impose des relations à une femme non consentante. Toute l'humanité vous observe. Vous n'allez pas vous comporter comme des djihadistes que tous les humains combattent actuellement...donc pardon, il faut laisser le Niger TRANQUILLE !! Le pays fait partie des plus pauvres de la planète, il subit en plus les embargos des voisins qui sont vos amis...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter