Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Francophonie, requête pour le statut de membre à part entière, enjeux
 

Ghana : Francophonie, requête pour le statut de membre à part entière, enjeux

 
 
 
 2253 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 mars 2024 - 09:45


Akufo-Addo et des ambassadeurs francophones à la cérémonie du 54e anniversaire de l’OIF à Accra (ph)


Le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, envisage un Ghana bilingue, où l'anglais et le français seront parlés quotidiennement aux côtés des langues autochtones et a exprimé la volonté de son pays de renforcer les liens d’amitié et de coopération avec l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en passant du statut de membre associé à celui de membre à part entière.


Le vœu et l’attente du Ghana de devenir un membre à part entière de la Francophonie ont été formulés par le Président Nana Akufo-Addo le mercredi 20 mars 2024 à Accra lors de la cérémonie de lever des drapeaux à l'occasion du 54e anniversaire de l’OIF.


Selon le Président Akufo-Addo, d’ici 2050, le français deviendra l’une des langues les plus parlées au monde, avec plus de 700 millions de locuteurs, dont quatre-vingts pour cent en Afrique. Reconnaissant la proximité géographique du Ghana avec les pays francophones, le Président ghanéen a souligné l'importance de favoriser les relations avec ces voisins, liés par une histoire et une géographie communes.


En mesurant l’important de l’acquisition de la langue française au Ghana, Akufo-Addo a souligné que « Notre objectif est de vivre un jour dans un Ghana bilingue, où l'anglais et le français seront parlés conjointement avec nos propres langues autochtones » une manière de refiler la diversité culturelle et l'engagement international du pays.


 

Pour sa part, le président du groupe des ambassadeurs francophones et ambassadeur du Liban au Ghana, Maher Kheir, a félicité le gouvernement pour avoir profondément intégré la langue française dans le programme éducatif du Ghana.


L’ambassadeur Kheir a en outre exprimé l'espoir que l'adhésion à part entière du Ghana à la Francophonie soit examinée lors du prochain 19e Sommet de la Francophonie prévu en octobre 2024 en France. D’après ce dernier, le Ghana a réuni toutes les qualifications pour obtenir le statut de membre à part entière de l'OIF.

Le thème du sommet d'octobre est « créer, innover, entreprendre ».


Ouverture du Ghana et enjeux


Selon le ministère ghanéen des Affaires étrangères, l’obtention de l’adhésion à part entière du Ghana à la Francophonie constitue une nouvelle étape dans la concrétisation des efforts du gouvernement visant à intégrer la langue française dans la société ghanéenne.


Face aux enjeux du bilinguisme, au développement et l’intégration régionale, le gouvernement ghanéen met en avant que la langue française en tant qu'outil de développement vise à renforcer les liens culturels, notamment entre le Ghana et ses voisins, à accroître le commerce et les investissements, à approfondir les valeurs politiques et démocratiques, à renforcer l'intégration régionale et à créer des emplois pour améliorer les moyens de subsistance.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Statistiques et place du français dans le monde


L'Organisation Internationale de la Francophonie compte 54 pays membres, sept membres associés et 27 observateurs. Selon les chiffres du dernier rapport 2022, 321 millions de personnes dans le monde sont francophones, en augmentation de 7 % par rapport à 2018.


Cette hausse est due à la démographie africaine mais il est à souligner qu’avec les changements géopolitiques dans la région ouest africaine, certains pays qui sont en froid avec la France commencer à reléguer le français au second plan. A ce jour, la langue française est la 5e langue mondiale et la 4e langue sur Internet.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Francophonie, requête pour le statut de membre à part entière, enjeux
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter