Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Education pour la santé et le bien-être des jeunes, l'UNESCO s'appuie sur les Rois et Chefs Traditionnels pour la réussite de sa mission
 

Côte d'Ivoire : Education pour la santé et le bien-être des jeunes, l'UNESCO s'appuie sur les Rois et Chefs Traditionnels pour la réussite de sa mission

 
 
 
 1148 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 avril 2024 - 20:17



En Avril 2023 à Brazzaville au Congo, la Côte d’Ivoire à l’instar de 25 autres pays africains, a adopté la stratégie continentale de l’Union Africaine (UA) sur l’éducation pour la santé et le bien-être ( ESBE) des jeunes. Dans l’optique d’élargir et consolider l’accès des jeunes et des adolescents à une Education à la Santé et à la Vie Saine (ESVS) et des services de Santé Sexuelle et Reproductive et à des environnements d’apprentissages sains, sûrs et inclusifs, l’UNESCO à travers le Programme 03, a décidé de collaborer avec différents pays de l’Afrique sub-saharienne dont la Côte d’Ivoire.


Ainsi, l’UNESCO en collaboration avec les agences du SNUD (UNICEF et UNFPA), a pris l'initiative d'organiser une série de rencontres à Abidjan avec les institutions de la République. L'objectif principal de ces rencontres était de leur expliquer en détail l'importance cruciale de l’engagement pris à Brazzaville et de les sensibiliser aux implications concrètes de sa mise en œuvre.



Pour se donner les moyens de réussir cette mission, l’UNESCO en lien avec ses partenaires a jugé bon d’impliquer les institutions de la République. Ainsi, conscient du rôle prépondérant que jouent les Rois et Chefs Traditionnels dans l’élaboration des normes sociétales et leur capacité d’influencer les attitudes dominantes des communautés à l’égard de l’accès des jeunes aux programmes d’éducation susceptibles de protéger leur santé et leur bien-être, l'UNESCO et ses partenaires se sont engagés auprès de ceux-ci, afin de favoriser le dialogue et la réflexion sur les questions qui touchent les jeunes et pour obtenir leur soutien, en vue d'améliorer l'accès à des programmes de bonne qualité qui permettront d'atteindre les objectifs de l'engagement de l'AOC par le biais du programme national ESVS. 



 

C’est dans cette dynamique que l’UNESCO a réuni depuis le 15 avril à l’hôtel Parlementaire de Yamoussoukro, les Rois et Chefs Traditionnels à la faveur d’un atelier, afin de renforcer leurs capacités sur l’Éducation à la Santé et à la Vie Saine. L’objectif est de permettre à ceux-ci de s’approprier à la fois l’engagement de l’AOC et devenir des défenseurs officiels en faveur de la santé et le bien-être des jeunes dans les communautés.


Lors de l’ouverture de cet atelier à Yamoussoukro, Désiré Gnackaby, Spécialiste Programme Éducation à l'UNESCO a représenté, Mame Omar Diop, chef de Bureau et représentant de l’UNESCO en Côte d’Ivoire. Il a indiqué que le choix de la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels n’est pas fortuit.


“Nous savons tous qu’en Côte d’Ivoire, les Rois et Chefs Traditionnels jouent un rôle essentiel dans l'élaboration des normes sociétales et ont la capacité d'influencer les attitudes dominantes des communautés à l'égard de l'accès des jeunes aux programmes d'éducation susceptibles de protéger leur santé et leur bien-être. Pour ce faire, l'UNESCO a décidé de s’engager auprès des chefs traditionnels, afin de favoriser le dialogue et la réflexion sur les questions qui touchent les jeunes et pour obtenir leur soutien en vue d'améliorer l'accès à des programmes de bonne qualité qui permettront d'atteindre les objectifs de l'engagement de l'Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) par le biais du programme national ESVS”, a-t-il expliqué. 



Cet atelier qui s’achèvera, ce jeudi 18 avril, permettra en premier lieu de renforcer les capacités des rois, chefs traditionnels sur l’Éducation à la Santé et à la Vie Saine afin que ceux-ci s’approprient à la fois l’engagement de l’AOC et in fine obtenir leur adhésion pour la santé et le bien-être des adolescents et des jeunes en Côte d’Ivoire qui passera par l’élaboration d’un plan d’action pour la sensibilisation des communautés.


 

Pour Nanan Tanoé Désiré, président de la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire, cet atelier s’inscrit dans la droite ligne de leurs missions et attributions. “ Nous nous réjouissons de la démarche entreprise par l’UNESCO qui, au-delà de la formation sur l’éducation à la santé et à la vie saine, cet atelier est un moment de partage et de dialogue intergénérationnel. Nous sommes convaincus que la riche expérience des formateurs couplée à celle des Rois et Chefs Traditionnels, permettra d’atteindre l’objectif de l’atelier qui nous réunit, ici ces jours-ci ”, a-t-il déclaré.



Notons que cet atelier réunit également les ministères de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, la santé, l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, les ONG et plusieurs autres organisations du système onusien.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Education pour la santé et le bien-être des jeunes, l'UNESCO s'appuie sur les Rois et Chefs Traditionnels pour la réussite de sa mission
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter