Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Alphabétisation et Éducation non formelle, la DCSPA mobilise les acteurs pour combattre l'analphabétisme d'un taux estimé à 47 %
 

Côte d'Ivoire : Alphabétisation et Éducation non formelle, la DCSPA mobilise les acteurs pour combattre l'analphabétisme d'un taux estimé à 47 %

 
 
 
 2967 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 mai 2024 - 11:47

La Direction de la Coordination et du Suivi des Programmes d’Alphabétisation (DCSPA), sous la tutelle du Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, organise depuis le mardi 14 jusqu’au 15 mai 2024 un atelier relatif au cadre de collaboration intersectoriel des acteurs de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle (AENF) en Côte d’Ivoire. Le lancement officiel de l’atelier a eu lieu ce mardi matin à Capitol Hôtel d’Abidjan, Cocody Rivera Golf.


L’atelier réunit les acteurs du secteur de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle, les points focaux des ministères impliqués, et les partenaires dont l’UNESCO, l’UNICEF, et le PNUD. 


La cérémonie d’ouverture a été marquée par une série d’allocutions. Cette rencontre vise principalement, pour la structure organisatrice, notamment la DCSPA, à « proposer une plateforme d’échange et de réflexion pour l’optimisation et l’amélioration de la coordination sur le sujet de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle. Spécifiquement, il s’agira de partager la vision du ministère de tutelle et de présenter la situation de collaboration entre les différents acteurs impliqués dans les programmes d’alphabétisation. »


En Côte d’Ivoire, malgré les efforts considérables déployés par le gouvernement en général, et en particulier par le Ministère de l’Éducation nationale qui a créé à cet effet quatre directions centrales, le taux d’analphabétisme reste toujours préoccupant, estimé à 47 % en 2023 selon les chiffres livrés par le ministère de tutelle.


L’une des raisons de l’insuffisance observée sur le terrain réside dans le manque de synergie entre les efforts des acteurs étatiques et non étatiques. Cet atelier permettra à la tutelle de lancer le cadre de collaboration entre les acteurs de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle du pays.


 

Dans son allocution d’ouverture, Docteur Sea Yves, Directeur de la Coordination et du Suivi des Programmes d’Alphabétisation (DCSPA), a rappelé l’objectif de l’atelier organisé par la structure qu’il dirige. Il a expliqué que cette rencontre fait suite au constat que malgré les nombreux efforts faits par le gouvernement et le ministère de tutelle en faveur de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle, beaucoup reste cependant à faire en vue de garantir un accès équitable à l’éducation pour tous les citoyens ivoiriens, particulièrement les plus marginalisés.


« Nous croyons fermement que la coordination et la coopération entre les différents acteurs, qu’ils soient étatiques ou non étatiques, sont essentielles pour relever efficacement les défis de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle », a-t-il élucidé.


Poursuivant, il a fait savoir que « ce cadre de collaboration permettra de fournir une plateforme en vue d’échanger des idées, partager des bonnes pratiques et coordonner les efforts en vue de maximiser l’impact de nos interventions. » Docteur Sea Yves a exhorté tous les acteurs à l’engagement, mettant en avant leur rôle crucial pour atteindre l’objectif visé par cette initiative qui est de relever le défi majeur de l’absence de synergie entre les acteurs de ce secteur.


Quant à Madame Yvette Kouassy, conseillère technique, elle a, au nom de la Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, le Professeur Mariatou Koné, remercié tous les participants et les partenaires de l’éducation nationale pour leur mobilisation massive pour cette cause, espérant que les résultats de cet atelier vont considérablement contribuer à améliorer la qualité, la pertinence et l’accessibilité des programmes d’alphabétisation et d’éducation non formelle. 


Elle a toutefois rappelé qu’en dépit des nombreux efforts déployés pour l’alphabétisation et l’éducation non formelle, de nombreux défis restent encore à relever, faisant allusion au taux d’analphabétisme estimé à 47 %, qu’elle juge encore trop élevé. Enfin, elle a indiqué que de nombreux enfants, estimés à plus d’un million, doivent être pris en charge dans les écoles et centres de formation.


 


Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
151
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Alphabétisation et Éducation non formelle, la DCSPA mobilise les acteurs pour combattre l'analphabétisme d'un taux estimé à 47 %
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter