Cedeao Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao :  Le Parlement annonce un comité de médiation pour ramener le Burkina Faso, le Niger et le Mali
 

Cedeao : Le Parlement annonce un comité de médiation pour ramener le Burkina Faso, le Niger et le Mali

 
 
 
 4204 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 mai 2024 - 18:17



Jibrin Barau, le 1er vice-président et président par intérim du parlement de la CEDEAO (ph)


Le parlement de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) va constituer un comité ad hoc de médiation pour travailler avec toutes les parties prenantes en vue de convaincre le Niger, le Mali et le Burkina Faso à revenir dans l'organisation sous régionale.


La constitution de ce comité ad hoc de médiation a été annoncée par le premier vice-président du parlement de la CEDEAO, Jibrin Barau, le mardi 21 mai 2024 à l'ouverture de la 2ème session extraordinaire à Kano, une ville du nord Nigeria.


Cet appel a été lancé près que les députés du parlement de la CEDEAO qui sont en session extraordinaire à Kano ont fait le constat de l’absence de leurs collègues du Burkina Faso, du Niger et du Mali sont absents de la réunion.


 

Dans la perspective de convaincre les trois pays qui se sont retirés de l’organisation sous régionale à revenir sur leur décision, le premier vice-président du parlement de la CEDEAO a déclaré que « je proposerai, en consultation avec mes collègues du Bureau, la nomination d'un comité de médiation ad hoc dont le mandat sera de travailler avec toutes les parties prenantes pour amener nos frères à revenir sur leur décision et à travailler à promouvoir le dialogue en vue de résoudre les conflits dans la région ».


Pour soutenir son appel à médiation auprès du trio qui s’est récemment retiré de la CEDEAO pour aller créer l’Alliance des Etats du Sahel (AES), le sénateur nigérian a justifié que cette décision est conforme à l’appel lancé par le Président de la Commission de la CEDEAO en faveur d’une intervention urgente du parlement pour résoudre les problèmes urgents de la communauté.


De ce fait, il a ajouté que « Le Président a souligné l'urgence de s'associer aux efforts en cours visant à éviter la désintégration du bloc régional, qui pourrait survenir avec le départ du Mali, du Niger et du Burkina Faso ».


Vantant les avantages d’une union, l’officiel nigérian de la CEDEAO a estimé que la force réside dans l’unité et « qu’il n’y a absolument aucune alternative à nos aspirations collectives d’une CEDEAO unie, pacifique et sûre ».


Attente des députés togolais


 

Quant aux députés du Togo qui sont absents à Kano, Jibrin qui joue aussi le rôle de président intérimaire du parlement de la CEDEAO en l’absence d’un élu togolais qui doit occuper ce poste, a déclaré espérer qu’ils vont bientôt prendre le train en marche.


A cet effet, il a rappelé que « les représentants du Togo n'étaient pas présents lors de la réunion précédente parce qu'il n'y avait pas d'élections dans ce pays à l'époque, mais maintenant des élections ont eu lieu et nous espérons qu'ils seront là… nous espérons qu'ils prêteront serment jeudi ».


Enfin, des raisons de la tenue de cette session parlementaire sous régionale a Kano, le sénateur nigériane a justifié que « Nous tenons la réunion ici à Kano pour rapprocher le parlement du peuple. C'est pourquoi nous sommes ici à Kano. C'est la première fois que ce genre de réunions et de sessions des parlements de la CEDEAO ont lieu ici. Nous sommes ici pour que Kano connaisse le parlement de la CEDEAO et que le parlement de la CEDEAO connaisse Kano ».


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cedeao : Le Parlement annonce un comité de médiation pour ramener le Burkina Faso, le Niger et le Mali
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Zezeto
Bande d'ignars illégitimes !!! Vous êtes là et c'est le petit Macron qui ous dicte ce qu'il faut faire pour détruire le sous continent en réalité. Vive l'AES.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter