Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Des marchands de bétail demandent pardon à l'Etat pour les incidents survenus à l'abattoir de Port-Bouët et rassurent de la disponibilité des bêtes pour la fête de la Tabaski
 

Côte d'Ivoire: Des marchands de bétail demandent pardon à l'Etat pour les incidents survenus à l'abattoir de Port-Bouët et rassurent de la disponibilité des bêtes pour la fête de la Tabaski

 
 
 
 10954 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 05 juin 2024 - 21:21

Issiaka Sawadogo et ses camarades mercredi à Abidjan


À quelques jours de la fête de la Tabaski, une rencontre cruciale s'est tenue à Abidjan-Cocody pour discuter de la situation du secteur du bétail en Côte d'Ivoire. Organisée par Issiaka Sawadogo, Président de la Confédération des Fédérations Nationales de la Filière Bétail et Viande de l’Afrique de l’Ouest (COFENABVI-AO) et de la Fédération nationale des coopératives de la filière bétail et viande de Côte d'Ivoire (FENACOFBVI-CI), cette réunion visait à apaiser les tensions et à rassurer les consommateurs quant à l'approvisionnement en bétail pour la fête musulmane.


La démolition récente du parc à bétail de Port-Bouët et le recasement du marché à bétail à la casse d’Adjamé avaient suscité des inquiétudes parmi les acteurs du secteur et la population. Face à cette situation, le Président Sawadogo a tenu à clarifier la situation et a rassuré tous les Ivoiriens.


« La Côte d’Ivoire est suffisamment approvisionnée, il n’y a aucune inquiétude à se faire, chacun aura son mouton et son bœuf », a affirmé M. Sawadogo, en montrant des engagements écrits de ravitaillement de la part des filières bétail du Mali, du Burkina Faso et du Niger.


 

Lors de cette réunion, Landouré Amadou, secrétaire général de la société coopérative des marchands de bétail de Port-Bouët, est revenu sur les incidents liés à la délocalisation du parc à bétail par le District d’Abidjan. « Nous regrettons ces faits graves et nous présentons toutes nos excuses à l’État de Côte d’Ivoire, au gouvernement et au District d’Abidjan », a-t-il déclaré. Il a également sollicité une dérogation pour que le parc à bétail de Port-Bouët reste opérationnel jusqu’après la Tabaski, promettant une évacuation post-fête.


En réponse, M. Sawadogo a pris note de cette demande et s'est engagé à transmettre la doléance aux autorités compétentes. « C’est eux qui décideront de ce qu’il y a lieu de faire, ce n’est pas moi qui décide », a-t-il précisé.


D'autres intervenants ont souligné la nécessité d'améliorer la communication entre les différentes instances du secteur pour éviter les incompréhensions. M. Sawadogo a réitéré l’importance des nouveaux sites à la casse d’Adjamé et d’Anyama, qu'il estime être des solutions viables pour le futur.


La réunion s’est tenue en présence de représentants du Ministère de l’intégration, du Ministère du Commerce, et du point focal Police nationale au sein du mécanisme de libre circulation de l’espace CEDEAO, illustrant l'importance de cet enjeu national.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Des marchands de bétail demandent pardon à l'Etat pour les incidents survenus à l'abattoir de Port-Bouët et rassurent de la disponibilité des bêtes pour la fête de la Tabaski
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter