Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: CAN 2019, la CAF affiche les contreperformances de PICCINI
 
© koaci.com- Mercredi 18 avril 2018- Certaines phases des travaux de construction du stade Paul Biya d’Olembé (Yaoundé 1er), ont franchi un seuil critique du fait du constructeur italien qui ne parvient pas à respecter, le planning des travaux ni à importer des quantités suffisantes de préfabriqués, rapporte le journal « Essingan », qui cite le rapport de la mission d’inspection conjointe du cabinet, Roland Berger et de la Confédération africaine de football (CAF).

Click to enlarge
Cameroun: CAN 2019, la CAF affiche les contreperformances de PICCINI
Ces inquiétudes émanent du rapport, transmis au gouvernement camerounais, qui alterne entre récriminations et recommandations, au sujet de nombreux chantiers de la CAN 2019.

S’agissant du stade d’Olembé, si l’aire de jeu et les gradins en cours d’installation sont visibles, les inspecteurs de la mission conjointe, ont conclu que si rien n’est fait, le stade d’Olembé ne sera pas livré dans les délais du 31 décembre 2018.

Les inquiétudes de la CAF, laissent croire à une incapacité du constructeur italien, à réaliser les travaux, dont le planning a été révisé à plusieurs reprises par le Cameroun et la CAF.

Le constructeur italien ne parvient pas à s’adapter aux contraintes de temps imposés par la CAF.

Les inspecteurs recommandent à PICCINI, -qui refuse de donner sa version-, de «respecter de façon scrupuleuse la sixième révision du planning…, si les délais doivent être atteints. »

Toutefois, sur le site, le ballet des poids lourds transportant les préfabriqués qui proviennent de la ville de Naples en Italie, se poursuit.

Pourtant, au départ, le cahier de charges prévoyait la production et la fabrication des matériaux à Akak, une banlieue de Yaoundé, située à moins de trois kilomètres du site du chantier du stade Paul Biya d’Olembé.

PICCINI, est donc désormais, dans le rang des entreprises « boiteuses », qui plombent les chantiers de la CAN TOTAL CAMEROUN 2019.

Le constructeur italien, n’hésite pas à arroser l’opinion de fausses informations au sujet de l’évolution des travaux.

En février 2018, à la suite de la démission de son chef de projet, Marc Debrandt, l’entreprise indiquait, « la direction générale de Gruppo Piccini SA, a dû réajuster son organigramme, de manière à réaliser simultanément, plusieurs œuvres.»

Toutes ces inquiétudes, font surface alors que la CAF, vient de rendre officielle, le logo de la CAN TOTAL CAMEROUN 2019.

Armand Ougock, Yaoundé

-Pour toute information, joindre la rédaction camerounaise de KOACI au 237 691 15 42 77- cameroun@koaci.com -
 
 
8736 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/04/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login