Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun : Présidentielle, le Conseil constitutionnel rejette les recours de Maurice Kamto vainqueur autoproclamé
 
Clément Atangana 

© koaci.com – Mardi 16 Octobre 2018 – L’audience publique du contentieux postélectoral de la présidentielle du 7 octobre 2018 présidé par Clément Atangana s’est ouverte ce mardi en présence des observateurs internationaux, de la société civile, d'Election Cameroon (Elecam organe en charge du processus), des représentants des partis politiques et des candidats Osih et Kamto. 

L’audience des recours a débuté avec la plaidoirie de Maurice Kamto, qui était accompagné par un collectif de 11 avocats. Le candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) à l'élection présidentielle, a demandé le renvoi des débats à une autre juridiction pour suspicion légitime à l'égard des membres du conseil constitutionnel.

Raison évoquée, la composition du Conseil constitutionnel est impartiale. Le recours de Kamto Search Kamto « recevable sur la forme a été rejeté sur le fond car non fondé", a déclaré le rapporteur-conseiller, en attendant le verdict du Conseil constitutionnel.

Maurice Kamto Search Kamto président autoproclamé a reconnu que seul le Conseil constitutionnel a qualité pour déclarer le vainqueur de l'élection présidentielle au Cameroun. 

Cabral Libii, a demandé l'annulation de l'élection du 7 octobre, car « caractérisée par de nombreuses fraudes et irrégularités ».

La requête de Cabral Libii Search Cabral Libii Candidat du parti Univers, déposée 1h après le délai, a été jugée irrecevable par le Conseil constitutionnel.

L'article 132 du Code électoral camerounais prévoit le dépôt de recours dans un délai de 72h après la fermeture des bureaux de vote. Le requérant a déposé son recours 73h après.

Concernant la requête sur la suspension du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, au pouvoir) pendant au moins 25 ans de toutes activités politiques, formulée par Bertin Kisob le Conseil Constitutionnel se dit incompétent. Cette requête est du ressort du ministère de l'Administration territoriale.

La requête de Bertin Kisop est jugée irrecevable. Le requérant n'était pas candidat à l'élection présidentielle. 

S’agissant du recours de Maurice Kamto Search Kamto d’annulation partielle du scrutin dans 7 circonscriptions les avocats du candidat Kamto Search Kamto ont déposé des documents présentés comme des preuves des nombreuses irrégularités. 
 
Le Conseil constitutionnel a reporté à demain mercredi la suite du contentieux postélectoral. 

A.O, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –

 
 
8687 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 16/10/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
Ah Kamto, sa tactique rappelle bien aux millions d'Ivoiriens un certain enfarineur, vaurien et fainéant gbagba qui a créé un cafouillage monstre, violent et mortel pour s'accaparer le pouvoir avec l'aide de l'occident et de ses medias. L'autre gbagba n'avait même pas attendu les ...
Ah Kamto, sa tactique rappelle bien aux millions d'Ivoiriens un certain enfarineur, vaurien et fainéant gbagba qui a créé un cafouillage monstre, violent et mortel pour s'accaparer le pouvoir avec l'aide de l'occident et de ses medias. L'autre gbagba n'avait même pas attendu les résultats officiels tout comme Kamto. Ah, tout le monde n'est pas Guéi Robert dêh... Tous les pays ne sont pas CIV de 2000 dêh.. Je ne suis pas un fan du roi Biya mais ce Kamto est un rigolo... Juste un observateur...
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login