Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: L'incidence des maladies thrombo-emboliques dont l'AVC serait de 11% sur la population ivoirienne, selon des données de l'OMS
 
© koaci.com -Dimanche 01 Juilet 2018 -La Société savante pharmaceutique de Côte d’Ivoire, (SOPHACI) contribue à la formation continue des pharmaciens de Côte d’Ivoire.

Son directeur, le Pr Mahama Ouattara, a organisé à Abidjan, une table-ronde thématique relative à la prise en charge des maladies thrombotiques dont l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Cette rencontre scientifique a enregistré la participation d’éminentes personnalités du monde de la santé. 

Deux thèmes ont été abordés pour mieux comprendre la problématique des maladies thrombotiques et leur prise en charge thérapeutique.

Il s’agit de la « Fibrillation atriale et les maladies thrombo-emboliques Search maladies thrombo-emboliques veineuses : généralités et épidémiologie », présenté par le Pr Jean-Baptiste Anzouan-Kacou, Cardiologue à l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) et les « Antivitamines K (AVK) aux anticoagulants oraux directs (AOD) :
 quelles avancées thérapeutiques pour la prise en charge des maladies thrombotiques », dont le conférencier était le Pr Marie-Laure Attoungré, Pharmacien-Biologiste également de l’ICA.

Le Pr Anzouan-Kacou a indiqué que la Fibrillation atriale se caractérise par des troubles du rythme cardiaque et survient en général, chez des adultes de plus de 40 ans (surtout l’homme).

Selon lui, cette maladie peut entraîner une insuffisance cardiaque et d'autres types de complications.

Quant aux maladies thrombo-emboliques Search maladies thrombo-emboliques veineuses, elles sont reconnaissables par l’obstruction des veines par un caillot qui peut migrer vers les poumons (embolie pulmonaire) ou le cerveau, entrainant des Accidents Vasculo-Cérébraux (AVC).

Le spécialiste a affirmé que les maladies cardiovasculaires dont les AVC Search AVC font parties et représentent la première cause de mortalité (80%) dans le monde, la 5ème en Afrique.

En Côte d’Ivoire, selon les données de 2014 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’incidence des maladies thrombo-emboliques Search maladies thrombo-emboliques serait de 11%.

La situation est de plus en plus inquiétante puisqu’entre 1990 et 2013, l’incidence de ces maladies en Afrique a augmenté de 104% pour les AVC, et de 196% pour la Fibrillation atriale.

Le Pr Kacou souhaite la prise urgente de mesures d’avant-garde afin de prévenir et de mieux prendre en charge ces pathologies en Côte d’Ivoire.

Le deuxième conférencier du jour, le Pr Attoungré, a rapellé que les AVK sont utilisés depuis plus de 60 ans avec un rapport qualité/prix bien connu et avec un risque iatrogène élevé.

Selon elle, ces médicaments restent les plus prescrits en Côte d’Ivoire pour la prévention des AVC Search AVC sous fibrillation atriale ainsi que dans la prise en charge des thromboses veineuses profondes et des embolies pulmonaires. Bien que moins couteux, les AVK présentent, une fenêtre thérapeutique très étroite.

Le Pr soutient qu’ils sont difficiles à manipuler car nécessitant un contrôle biologique régulier afin d’adapter le traitement à chaque malade.

«Une mauvaise adaptation des posologies peut conduire en cas de sous-dosage à des AVC Search AVC ischémiques ou, en cas de surdosage, à des hémorragies graves et mortelles. Les AVK présentent beaucoup d’interactions alimentaires et médicamenteuses, ce qui amplifie la nécessité d’une hygiène de vie rigoureuse et contraignante, » a précisé le conférencier.

L’innovation dans le traitement médicamenteux des maladies thrombotiques est survenue en 2009 avec l’introduction en thérapeutique des Anticoagulants oraux directs ou AOD.

Ces médicaments présentent moins de contraintes que les AVK et il n’existerait pas de contrôles biologiques réguliers pour une quelconque adaptation de dose à chaque malade.

Ils présentent peu d’interactions médicamenteuses et l’efficacité n’est pas perturbée par la prise de repas.

C’est pourquoi, les spécialistes estime que les AOD exposent le malade à moins de risques hémorragiques graves et par conséquent, pourraient être une alternative aux Antivitamines K pour une meilleure prise en charge des maladies thrombotiques comme l'AVC.

Par ailleurs, les participants à la table ronde de la SOPHACI recommandent une étude pharmaco-économique AVK vs AOD en Côte d’Ivoire en vue de rendre accessible, à moindre coût, les Anticoagulants Oraux Directs dans le pays. 

Wassimagnon, Abidjan 
 
 
6738 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 01/07/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login