Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Le ministre Bandaman empoche-t-il vraiment près de 60 millions du BURIDA par an, comme l'affirme l'artiste Pat Sako ?
 
© koaci.com – Samedi 7 Juillet 2018 - Dans un post via un internet, le lead vocal du groupe Zouglou, Espoir 2000, a affirmé que le ministre de la culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, par ailleurs écrivain, empoche annuellement des caisses du Bureau Ivoiriens des Droits d’Auteurs, (BURIDA) une somme avoisinant, 60.millions de FCFA.

« LE MINISTRE BANDAMA MAURICE (ECRIVAIN) ET BIEN D'AUTRE AVANT LUI, TOUCHENT EN MOYENNE 15.OOO.OOOFCFA PAR REPARTITION. SOIT PRES DE 60 MILLIONS PAR ANS ET 240. 000.000 FCA DURANT LE MANDAT DE 4 ANS DE SON PCA K'IL AURA CHOISI; DE MANIERE OFFICIELLE. ALLEZ-VOUS IMAGINER CE QUI SE PASSE DE MANIÈRE OFFICIEUSE SURTOUT QUE LES REPARTITIONS DE DROITS GENERAUX SE FONT SANS AUCUN CRITERES. PENDANT CE TEMPS LE CREATEUR DE CET ARGENT SE MEURT», a écrit Pat Sako de son vrai nom, Hughes-Patrick Ossohou.

Selon des informations en notre possession et en provenance du Bureau Ivoiriens des Droits d’Auteurs, (BURIDA), le ministre Bandaman Search Bandaman (écrivain) ne perçoit pas la somme indiquée, car, les répartitions s’appuieraient sur de grandes catégories d'exploitations. Il s’agit de la reproduction (exploitation des œuvres à partir de la duplication de supports Cd, K7, etc. et des plateformes appelées communément téléchargements. Et également de l’exécution publique ou la communication de l’œuvre au public. En termes d’exemple, on peut retenir l’utilisation des œuvres au niveau des radios et télévisions ou dans les espaces sonorisés (maquis, bars, night-club). 

Les droits perçus sont répartis (distribués) aux sociétaires (artistes) dont les œuvres sont exploitées (jouées) en fonction des relevés de programmes fournis par les exploitants, explique-t-on.

Nous apprenons que, l’accusation portée par Pat Sako contre le ministre Bandaman Search Bandaman pourrait avoir avoir une suite judiciaire pour diffamation.

D’autres sources évoquent la radiation pure et simple du lead vocal du groupe Espoir 2000 des sociétaires de BURIDA. Vrai ou faux, affaire à suivre…

Donatien Kautcha, Abidjan
Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Le ministre Bandaman empoche-t-il vraiment   près de 60 millions du BURIDA par an, comme l'affirme l'artiste Pat Sako ?
 
 
17185 Visit(s)    6 Comment(s)   Add : 07/07/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions baryond
 
Au lieu de prouver le contraire par des écrits comptables, c'est tout de suite des menaces. Comme quoi dans ce pays c'est la loi du plus fort qui règne.
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
C'est de prouver le contraire .... dans ce pays, il est interdit de dévoiler les actes ignobles ou mafieux des dirigeants au pouvoir. On nie TOUT... Voici une "cousine nordiste" de Ouattara qui se dit député, citée dans une affaire de "vol" d'Or...la suit on la connait comme d'ha...
C'est de prouver le contraire .... dans ce pays, il est interdit de dévoiler les actes ignobles ou mafieux des dirigeants au pouvoir. On nie TOUT... Voici une "cousine nordiste" de Ouattara qui se dit député, citée dans une affaire de "vol" d'Or...la suit on la connait comme d'habitude.
 
 
Read more
See his contributions De lama
 
Baryond, ce n’est pas au ministre de prouver son innocence. C’est plutôt Pat qui par des preuves matérielles doit confondre celui qu’il met en cause. Je demande au ministre de ne pas abandonner cette affaire. Il y va de son honneur et de son intégrité. Tout le monde a droit à l...
Baryond, ce n’est pas au ministre de prouver son innocence. C’est plutôt Pat qui par des preuves matérielles doit confondre celui qu’il met en cause. Je demande au ministre de ne pas abandonner cette affaire. Il y va de son honneur et de son intégrité. Tout le monde a droit à la protection de son honneur et de sa dignité, a fortiori un ministre. Ce n’est pas un quidam qui après avoir ingurgité de l’alcool frelaté qui va mettre en cause ses qualités. Saisissez les juridictions
 
 
Read more
See his contributions Oboba
 
Il n’y a aucune vérification des comptes bancaires des politiques dans ce pays.
 
 
 
See his contributions guiguyben@gmail.com
 
Mon ami De Lama, il ne faut pas traiter Par Sacko de quidam et d'alcoolique. C'est au ministre d'utiliser toutes les voies pour prouver son innocence quand on est dans un pays de droit.Tu n'es pas là bas, donc ne prends pas partie.Tu connais les quidams qui pullulent les rues dan...
Mon ami De Lama, il ne faut pas traiter Par Sacko de quidam et d'alcoolique. C'est au ministre d'utiliser toutes les voies pour prouver son innocence quand on est dans un pays de droit.Tu n'es pas là bas, donc ne prends pas partie.Tu connais les quidams qui pullulent les rues dans notre pays. Un peu de respect pour nos artistes.
 
 
Read more
See his contributions M2K
 
A celui qui accuse,d'apporter la preuve de ce qu'il avance.Donc pat,prouve nous la véracité de tes dires sinon le ministre et le Burida vont te poursuivre en justice hein.60 millions par an donc le ministre n'écrit que des best sellers alors.Tout le monde sait les oeuvres littera...
A celui qui accuse,d'apporter la preuve de ce qu'il avance.Donc pat,prouve nous la véracité de tes dires sinon le ministre et le Burida vont te poursuivre en justice hein.60 millions par an donc le ministre n'écrit que des best sellers alors.Tout le monde sait les oeuvres litteraires se vendent mal en Côte d'Ivoire car les ivoiriens ne lisent pas beaucoup
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login