Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Oilibya rachète Shell Sénégal
 
::Koaci.com Dakar::

C’est maintenant effectif. Shell quitte le Sénégal après 80 ans de présence. Oilibya a racheté le réseau de la multinationale anglo-néerlandaise. On parle d’une opération de vente de 600 milliards de FCFA que devra décaisser le groupe appartenant à la géante libyenne, Tam-oil qu étend ses tentacules non seulement au Sénégal en ayant racheté Mobil-oil il y a trois ans, mais aussi Oilibya s’installe un peu partout en Afrique. Depuis l’été 2009, le départ de Shell du Sénégal était prévisible et avait mis ses milliers de travailleurs sur le gril. De démenti en démenti par les responsables du pétrolier, les syndicalistes avaient alerté sur les conséquences du retrait du groupe réputé pour ses normes de « rigueur » et de « sécurité ».

En mars 2009, un responsable de Shell Sénégal avait dit ne pas être « au courant d’un quelconque retrait de Shell du Sénégal » alors que les négociations se faisaient en coulisse. Quelques semaines plus tard, l’Etat du Sénégal confirmait cette éventualité. Le ministre de l’énergie, Samuel Sarr, rappelait aux employés qu’il leur avait dit « depuis l’année dernière (2008) ». Ce qui n’est d’ailleurs unique au Sénégal mais une logique de départ de Shell d’une vingtaine de pays africains, notamment en ce qui concerne ses activités de raffinage et de stockage. A l’exception de l’exploration et de la production dans des pays comme le Nigeria.

Les syndicalistes n’ont pas manqué d’organiser des sit-in devant la direction de Shell pour réclamer la transparence dans la reprise des activités de la société et appeler l’Etat du Sénégal à exiger du pétrolier la prise en compte des intérêts des travailleurs en les indemnisant. « Un travailleur interrogé quelques heures après la confirmation du rachat de Shell par Oilibya affirme qu’il n’y a « pas de quoi avoir peur ? Sauf qu’il y aura assurément des départs parce que Oilibya n’acceptera pas de doublons dans les postes ». Mais d’autres inquiétudes sont également soulevées. Les syndicalistes craignent que le groupe libyen procède des « licenciements abusifs ».
 
 
11111 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 31/03/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login