Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Paiement du stock de 1,6 milliards FCFA aux producteurs du cacao, le SYNAPCI suspend son mot d'ordre de grève pour donner une chance aux négociations
 

Côte d'Ivoire : Paiement du stock de 1,6 milliards FCFA aux producteurs du cacao, le SYNAPCI suspend son mot d'ordre de grève pour donner une chance aux négociations

 
 
 
 5778 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 mars 2019 - 09:20

Le SYNAPCI et le CNRPCC jeudi à  Abidjan (Ph KOACI)

© koaci.com – Jeudi 21 Mars 2019 - Le Syndicat National Agricole pour le Progrès en Côte d’Ivoire (SYNAPCI) a annoncé jeudi au cours d’un point de presse à  Abidjan, la suspension de sa grève qu’elle devait entamer le 19 mars dernier, comme constaté par KOACI.

Cette grève avait pour but de réclamer le paiement de la somme de 1, 6 milliards de FCFA au titre du prix différentiel de 400 FCFA/ Kg des reports de stocks entre les campagnes principales et intermédiaires de 2016-2017.

Selon son président Moussa Koné, cette suspension de la grève a été décidée par l’ensemble des producteurs, afin de donner une chance aux négociations qui ont debuté entre le Comité National de Réflexion des Producteurs de Café-Cacao (CNRPCC), et le Conseil Café-cacao.

« Nous suspendons le mot d’ordre de la grève et nous nous remettons au comité pour trouver une suite favorable à  nos revendications », a-t-il indiqué.

A sa suite, le secrétaire général du CNRPPC, a constaté lors des discussions, que la situation décriée n’est pas le fait du conseil, encore moins de son DG, mais elle serait consécutive à  la baisse des cours mondiaux du cacao qui a atteint un point drastique lors de la campagne 2016-2017.

Soro Penatirgue a rappelé que, l’ordonnance No 2011-481 du 28 décembre 2011 qui stipule que, « le processus de valorisation des stocks reports ne concerne que les exportateurs et les broyeurs. Il n’est pas applicable aux opérateurs du bord champ que sont les acheteurs et les coopératives ».

« L’ordonnance étant promulguée, donc devenue une loi de la République de Côte d’Ivoire, elle s’applique à  tous. Néanmoins, le CNRPCC demande au Conseil Café-cacao la mise en œuvre d’une campagne d’explication dudit texte à  destination des producteurs », a-t-il déclaré, avant de souhaiter que des réflexions soient menées pour la prise en compte de la chaine de valeur.

Le CNRPCC félicite le DG du Conseil Café-Cacao, Koné Brahima Yves, pour son ouverture sur toutes questions qui concernent les producteurs et son engagement sur toutes les questions concernant les producteurs.

Enfin, le comité de réflexion adresse ses vifs remerciements au chef de l’Etat, Alassane Ouattara et au Premier Ministre Amadou Gon pour toutes les entreprises en faveur du monde agricole.

« C’est pourquoi, le CNRPCC et le SYNAPCI décident de mettre fin à  la grève étant entendu que le DG du conseil café-cacao décide de la sur pied d’une plateforme au sein de laquelle toutes les questions relatives à  la vie de la filière feront l’objet de traitement », a conclu M. Soro.


Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008