Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Démission du ministre d'Etat Rockson Bukari pour affaire avec un journaliste
 

Ghana : Démission du ministre d'Etat Rockson Bukari pour affaire avec un journaliste

 
 
 
 5798 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 30 avril 2019 - 07:58

Rockson Ayine Bukari (ph)

© koaci.com– Mardi 30 Avril 2019 – Rockson Ayine Bukari, le ministre d'Etat ghanéen au cabinet du Président de la République a démissionné hier lundi de son poste pour tentative d'empêcher un journaliste de publier un article préjudiciable pour la société Shaanxi Mining.

Bukari a rendu sa démission suite à  la fuite d’une bande vidéo sur laquelle il est en train d'essayer de convaincre, Edward Adeti, un journaliste correspondant de la radio Starr Fm afin qu’il ne publie pas un article sur la société minière chinoise Shaanxi Mining Company dans la région de l'extrême Est du pays.

Dans sa lettre de démission adressée au Président Akufo-Addo lundi, le démissionnaire a déclaré que sa décision de rendre le tablier a été prise « afin de ne pas laisser la bande vidéo perturber l'attention du gouvernement dans l'exécution de son mandat ».

L'ancien ministre régional de la région Upper East au Ghana avait dans un premier nié avoir prétendu tenté de corrompre le journaliste pour qu'il fasse taire l’affaire contre un juge et la Shaanxi Mining Company à  la fin de 2018.

La démission a été acceptée par le Président Nana Akufo-Addo qui a souhaité bonne chance à  Bukari pour ses projets futurs.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008