Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Renforcement des capacités des acteurs d'une soixantaine de PME sur le circuit de paiement de la dépense publique
 

Côte d'Ivoire : Renforcement des capacités des acteurs d'une soixantaine de PME sur le circuit de paiement de la dépense publique

 
 
 
 2366 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 juillet 2019 - 07:16


© koaci.com — Mercredi 3 juillet 2019 —En Côte d’Ivoire, le tissu des PME représente une part importante de l’économie ivoirienne avec environ 90% des entreprises, 20% du PIB, 12% de l’investissement national et joue un rôle crucial dans le domaine social avec 23% des emplois modernes.


En dépit de leur importance, les PME ivoiriennes demeurent caractérisées par une compétitivité insuffisante liée principalement à  un problème d’accès aux financements et aux marchés publics et privés.


Le Gouvernement a engagé des réformes qui sont en cours et dans leur continuité, le ministère de l’Economie et des Finances a décidé de s’attaquer à  la question du déficit d’information des PME sur les procédures de paiements publics.


C’est dans ce cadre qu’un atelier de renforcement des capacités des PME sur le circuit de paiement de la dépense publique en vue de recueillir les observations des PME et retrouver les solutions adéquates s’est tenu à  Abidjan. 


Organisé conjointement par le ministère de l’Economie et des Finances à  travers le Programme de développement du secteur financier (PDESFI) et l’Agence Côte d’Ivoire PME, cet atelier a permis aux acteurs des PME qui ne connaissent pas toujours les procédures des dépenses publiques de mieux les informer afin de renforcer leur confiance en leur principal partenaire qui est l’Etat.


 
Représentant le ministre de l’Economie et des Finances à  l’ouverture de cet atelier, le Secrétaire exécutif de la PDESFI, Fanny Siaka a indiqué que le délai moyen d’apurement de paiement des créances des entreprises au titre de la gestion 2018 n’excède pas les 90 jours à  partir de leur date de prise en charge dans les livres du Trésor public. 


Son souhait est qu’à  la fin de cet atelier, la soixantaine des acteurs des PME qui prend part à  cette formation maîtrise les dispositions législatives et réglementaires mises en place pour réduire le délai de paiement de la dette intérieure publique et qu’elles comprendront mieux les procédures et les modes de règlement des litiges liés à  la dépense publique.


Dans un contexte marqué par le renforcement de la politique sociale du gouvernement en faveur des populations, il importe qu’un intérêt particulier soit accordé aux PME qui constituent le principal vecteur de création de richesses et de croissance inclusive. 


Le Directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire PME a annoncé que cet atelier permettra de résoudre plusieurs problématiques. 


Comment encourager et améliorer la participation de ces PME à  l’exécution de la commande publique ? Comment accroître le capital confiance entre l’Etat, le pourvoyeur des marchés publics et les PME qui constituent plus de 80% du tissu des entreprises à  qui ces marchés sont destinés ?


 
Salimou Bamba a assuré que l’Agence Côte d’Ivoire PME continuera sous l’égide du Secrétariat d’Etat chargé de la Promotion des PME de développer et mettre en œuvre des outils stratégiques pour promouvoir les PME et renforcer leur compétitivité.


Il a enfin informé les PME que dans le cadre des prestations du Guichet des services aux PME, des heures de consultations gratuites leur sont dédiées pour les aider à  monter leurs dossiers d’appels d’offres et répondre à  toutes leurs préoccupations relatives aux marchés publics. 



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008