Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bouaké, sans nouvelles de lui durant plusieurs heures, un enseignant nu retrouvé mort sur son lit
 

Côte d'Ivoire: Bouaké, sans nouvelles de lui durant plusieurs heures, un enseignant nu retrouvé mort sur son lit

 
 
 
 15081 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 juillet 2019 - 16:35

Le lit dans lequel le corps de l'enseignant a été retrouvé mercredi à  Bouaké (ph KOACI)


© koaci.com - Mercredi 3 Juillet 2019 - Deux jours après sa disparition, un instituteur, résidant au quartier Belle ville 2 de Bouaké, a été retrouvé nu, étalé sans vie sur son lit dans la soirée du Dimanche 30 Juin dernier, apprend KOACI d'un membre de la famille du défunt.


Selon les témoignages recueillis, l'enseignant d'une classe du primaire, la trentaine révolue et célibataire de son état, rejoignait la cour familiale pour chaque dîner. C'est ainsi qu'après le dîner du Vendredi 28 Juin, l'instituteur que nous nommerons sous les initiales de T.S, n'a pas regagné le domicile familial pour son repas le jour suivant. Absence inhabituelle, interprétée par ses parents de plusieurs manières sauf l'extrême, la mort de leur enfant.

Malheureusement pour ceux-ci, cette mauvaise nouvelle tombera au cours d'une partie de football, organisée le Dimanche 30 Juin dans la soirée pendant laquelle, des jeunes s'aperçoivent que des mouches d'une grosseur inhabituelle, sortaient de la porte d'entrée de T.S. Partis vérifier ce qui s'y passait, ces jeunes sans grands efforts, parviennent à  ouvrir la porte et découvrent le corps sans vie de l'enseignant nu, en état de putréfaction avancée, allongé sur son lit.

Notons que dame Sadia, mère de T.S ne serait pas à  sa première séparation brusque avec ses enfants. À en croire une source, l'année dernière, l'un de ses enfants a été abattu froidement par des bandits sur l'axe Bouaké-Brobo.

La famille de T.S informée, alerte à  son tour le commissariat du 1er arrondissement de Sokoura pour le constat, qui s'y rend avec un médecin. Compte tenu de l'état du corps, l'inhumation a été faite ce Lundi 1er Juillet au cimetière municipal de Bouaké.

Jusqu'à  ce Mercredi 03 Juillet comme constaté par KOACI au domicile familial de l'enseignant, c'est la consternation totale chez parents et amis.

T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008