Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Rébellion en Casamance, arrestation d'un lieutenant du chef rebelle Salif Sadio dans le village de Kagnobon
 

Sénégal: Rébellion en Casamance, arrestation d'un lieutenant du chef rebelle Salif Sadio dans le village de Kagnobon

 
 
 
 3087 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 juillet 2019 - 09:00

Le chef rebelle Ousmane Diédhiou

©koaci.com – Mardi 09 Juillet 2019- Au Sénégal, un chef rebelle a été arrêté dans le village de Kagnobon (sud). L’homme avait tenu il y’a quelque temps un discours incendiaire à  l’endroit de l’Etat du Sénégal, comme constaté par KOACI.

Rebondissement dans l'affaire des membres du comité du Mfdc de Kagnobon arrêtés samedi. Selon des sources bien informées, ils sont au nombre de douze. Parmi ces personnes arrêtées, il y a des lieutenants de Salif Sadio .

Le plus remarqué, c'est qu'il y a le lieutenant de Salif Sadio qui avait développé des discours incendiaires, va-t-en guerre contre l'État du Sénégal en attaquant verbalement le président de la République et des autorités militaires à  Koundioughor et à  Thionk Essyl.

Ousmane Diédhiou pour ne pas le nommer, est actuellement en garde à  vue avec 11 de ses acolytes à  Ziguinchor.

Il était activement recherché depuis ses discours enflammés à  Koundioughor et à  Thionk Essyl.

Rappelons que le conflit en Casamance constitue l'un des épisodes marquants de l'histoire du Sénégal indépendant, touchant également des pays limitrophe comme la Guinée-Bissau et la Gambie.

À partir du début des années 1980 et jusqu'en 2005, après le cessez-le-feu, il a opposé les forces rebelles indépendantistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), dirigé par l’Abbé Diamacoune Senghor et les forces gouvernementales, causant la mort de plusieurs centaines de personnes pendant les affrontements, sans parler des nombreuses victimes de mines antipersonnel a posteriori.

En 2009, des accrochages ponctuels continuent à  se produire, entre armée et « rebelles », mais également entre groupes rivaux.

La Casamance, auparavant l'une des régions les plus prospères du pays, a été profondément traumatisée par ces violences. Elle travaille aujourd'hui à  sa reconstruction et à  la restauration de son image, notamment en tant que destination touristique.


Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008