Burkina Faso Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Le président Kaboré appelle à réfléchir sur la fabrication locale des médicaments
 

Burkina Faso : Le président Kaboré appelle à réfléchir sur la fabrication locale des médicaments

 
 
 
 1999 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 23 juillet 2019 - 16:55

Kaboré mardi à Ouaga


Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a appelé l'ordre des pharmaciens a mené des réflexions sur la fabrication locale des médicaments.


 «Il nous faut maintenant développer une industrie du médicament au Burkina Faso. C’est pourquoi, nous saluons les initiatives prises par certaines personnes dans ce sens », a déclaré ce jour le chef de l’Etat au cours de l'ouverture du 7e congrès ordinaire de l’Ordre des pharmaciens organisé sous le thème « L’avenir de la profession de pharmacien au Burkina Faso : défis et perspectives » comme constaté sur place par KOACI.


La fabrication locale des médicaments évitera au Burkina Faso de les importer et contribuera à soutenir l’économie nationale, a-t-il estimé.


 

Selon les statistiques du Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens, le Burkina Faso compte actuellement environ 900 pharmaciens, et d’ici à 6 ans, 1500 étudiants sortiront comme nouveaux pharmaciens.


«Vous voyez bien que c’est un défi majeur et il faut commencer à réfléchir pour trouver des solutions, parce qu’il sera difficile pour le public, et même le privé, d’absorber tout ce monde », a soutenu le président Kaboré.


Sur les questions relatives à l’exercice irrégulier de la profession et à la concurrence déloyale, le chef de l’Etat a rassuré que des mesures seront prises. 


« Il faut que nous puissions définitivement traiter cette question de manière à permettre à ceux qui sont qualifiés pour faire le travail de le faire, pour le bien-être de nos populations », a-t-il déclaré.


Ce 7e congrès, qui réunis 600 participants venus des 45 provinces du Burkina Faso, va permettre de dégager les perspectives de développement du secteur pharmaceutique burkinabè à l’horizon 2028.


Armel Baily, correspondant permanent de KOACI au Burkina Faso


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement