Togo Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : EPU, rapport sur les droits de l'homme à présenter à Genève
 

Togo : EPU, rapport sur les droits de l'homme à présenter à Genève

 
 
 
 961 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 25 juillet 2019 - 16:34

Christian Trimua, le ministre togolais des Droits de l’Homme


Le Togo va présenter ce vendredi 26 juillet à Genève en Suisse devant les membres du comité des Nations Unies et ce pour le compte de l’Examen Périodique Universel (EPU) le rapport national portant sur les droits de l’homme. 


La présentation a lieu dans le cadre de la 67è session ordinaire du Comité contre la torture. Le Togo profitera de son passage pour présenter son 3è rapport périodique « sur la mise en œuvre de la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ».


D’après une publication du service de communication de la présidence togolaise, la Haut-Commissaire des Nations- Unies aux Droits de l’Homme, Mme Michelle Bachelet a accordé une audience à la délégation gouvernementale conduite par Christian Trimua, le ministre togolais des Droits de l’Homme et des Relations avec les Institutions de la République.


Trimua a fait part entre autres à Bachelet des « discussions engagées par le gouvernement et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en vue de la mise en place d’un mécanisme d’alerte précoce dans le cadre de l’élection présidentielle 2020, l’intégration de l’approche basée sur les droits de l’homme … ».


 

Pour cet examen et de manière générale, ce sera d’abord un dialogue sur le pays sous examen, lequel fait une présentation orale de son rapport national et le Groupe de travail peut répondre en soulevant des questions et en formulant des recommandations sur la base des informations reçues dans les rapports préparatoires.


Cet examen vise à promouvoir l’universalité, l’interdépendance, l’indivisibilité et l’indissociabilité de tous les droits de l’homme et d’apprécier les progrès réalisés en la matière dans chaque Etat. L’EPU s’appuie sur un large éventail de contributions des Etats, des agences des Nations Unies, des ONG et des institutions nationales des droits humains.


Le rapport national est soumis par l’Etat examiné et devrait refléter la situation des droits humains dans le pays depuis son dernier examen. Les Etats membres sont fortement encouragés à compiler ces rapports en consultation avec la société civile.


Tous les cinq ans, chacun des 197 Etats membres des Nations Unies passe l’Examen périodique universel de sa situation en matière de droits humains. Chaque cycle de cinq ans comporte trois étapes.


La dernière étape qui est la mise en œuvre des recommandations est une phase qui vise à transformer les engagements du gouvernement en action et c’est ici que la société civile entre réellement en jeu. Les résultats de l’EPU ne sont pas contraignants.


 

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


(+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vous le camp Compaoré ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Expulsée et non poursuivie en justice, l'activiste Nathalie Yamb a-t-e...
 
1771
Oui
93%  
 
2
Non
0%  
 
136
Sans Avis
7%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement